Vous êtes ici

En route vers une gestion durable des sols bruxellois

Contexte

Le sol est indispensable à la vie sur terre. Il assure des fonctions de stockage et de filtration de l’eau de pluie, il permet le recyclage des nombreux nutriments qui sont nécessaires à la croissance des végétaux. Il offre aussi un substrat pour la biodiversité, sert de support aux activités humaines et constitue un élément du paysage et du patrimoine culturel. Finalement, il représente le stock de carbone le plus important sur Terre en comparaison avec la biomasse, l’atmosphère ou les océans.

Malgré toutes ces fonctions, le sol ne représente qu’une mince couche à la surface de notre planète (0.1 - 5 m) dont l’épaisseur est insignifiante par rapport à l’atmosphère ou les océans. De plus, le processus de formation du sol est extrêmement lent et s’étale sur des milliers voire des centaines de milliers d’années. C’est pourquoi à l’échelle de l’humanité, le sol doit être considéré comme une ressource non renouvelable qu’il est nécessaire de conserver. D’autant plus que le sol est soumis à toute une série de processus de dégradation qui sont bien souvent accentués par les activités humaines. On peut par exemple citer l’érosion, la pollution, le tassement, la salinisation, les pertes de matière organique et de biodiversité ou encore l’acidification. Sur le continent européen par exemple, un sol sur trois est endommagé par l’un de ces processus.

Ces menaces touchent l’ensemble des régions de la planète et la Région bruxelloise ne fait pas exception à la règle avec des problèmes de contamination, de compaction et d’imperméabilisation qui entrainent des pertes de biodiversité et de matière organique.

Une nouvelle vision des sols bruxellois

Depuis 2005, la protection des sols bruxellois s’est principalement axée sur la gestion des contaminations en polluants chimiques. Grâce aux actions menées par la Région, de nombreux terrains ont pu être décontaminés et réaffectés à de nouvelles activités afin de faire face aux enjeux socio-économiques tout en améliorant le cadre de vie. A l’avenir, cette politique sera poursuivie et même renforcée. Cependant, dans un souci de cohérence, les autres menaces affectant nos sols nécessitent également une attention toute particulière et de nouvelles actions doivent être entreprises afin de continuer à améliorer l’environnement de la Région.

Dans ce contexte, Bruxelles Environnement souhaite mettre en place une stratégie globale pour la gestion et la préservation des sols. Cette stratégie tiendra compte de l'ensemble des fonctions que les sols remplissent, de leur variabilité et de leur complexité ainsi que de la gamme des différents processus de dégradation dont ils font l’objet, tout en considérant également les aspects socio-économiques. Concrètement, les services écosystémiques (=bénéfices) rendus par les sols seront évalués afin de pouvoir cibler et adapter les actions à mener sur le territoire de la Région. Toutes les parties prenantes, et en particulier les citoyens, seront associées à cette nouvelle stratégie par des actions de sensibilisation et par des mesures pour les encourager à préserver et améliorer la qualité des sols qui les entourent.

L’objectif de cette nouvelle gestion durable et intégrée des sols est d’améliorer encore et toujours le cadre de vie des bruxellois en préservant le fragile substrat sur lequel ils vivent.

Date de mise à jour: 13/09/2019