Vous êtes ici

Quantité

Analyse des tendances (monitoring quantitatif)

Sur base de l’analyse des chroniques piézométriques et des tendances liées aux prélèvements, les 5 masses d’eau souterraine ont été estimées en 2012 en bon état quantitatif, et le resteront à l’horizon 2021 pour autant que les tendances liées aux prélèvements actuels et aux apports d’eau alimentant les aquifères se maintiennent.

Les 4 masses d’eau souterraine du Socle et du Crétacé, du Socle en zone d’alimentation, du Landénien et de l’Yprésien (Région des Collines) devraient maintenir leur bon état quantitatif en 2021.

Le niveau des nappes profondes a connu une tendance globale à la hausse depuis 1996 en différents sites, la pression ne cesse de diminuer en raison de la diminution de leur exploitation liée aux activités du secteur secondaire.

En ce qui concerne la masse d’eau des Sables du Bruxellien, les chroniques piézométriques montrent une forte variabilité temporelle et spatiale selon les piézomètres de contrôle considérés. Plusieurs incertitudes pèsent sur son évolution quantitative. Depuis 2014, les tendances sont à la baisse pour certains piézomètres de contrôle.

Simulations et évaluation de la pérennité

Les masses d’eau souterraine des sables du Bruxellien et du Landénien constituent deux réserves en eau stratégiques en Région de Bruxelles-Capitale. Afin notamment d’en assurer une bonne gestion, des simulations aux travers de nos modèles hydrogéologiques ont été réalisées.

Les modèles BPSM et Hydroland ont permis d’évaluer leur pérennité, mettant notamment en évidence que leur exploitation actuelle pour les usages d’alimentation en eau potable, industriel et tertiaire semble raisonnée et durable.

Alors que la nappe des sables du Bruxellien semble dotée d’une bonne productivité/pérennité, sa piézométrie semble toutefois sensible aux changements pluviométriques (donc aux changements climatiques et à l’imperméabilisation des surfaces perméables).

Ceci est également valable pour la nappe des sables Landénien qui se caractérise par ailleurs par une productivité/pérennité plus modérée et une piézométrie assez sensible aux prélèvements.

 

 

Date de mise à jour: 26/02/2019