Vous êtes ici

Plan QUIET.BRUSSELS : L’action de la Région Bruxelloise

Autrefois moyen de communication et indicateur de danger, le bruit fait aujourd’hui partie intégrante de notre société, surtout en milieu urbain. De jour comme de nuit, Bruxelles bouge, vit et fait donc du bruit ! Transports, vie sociale et culturelle, activités économiques, voisinage, … sont autant de sources de plaisir et d’échanges. Mais à côté des bruits assumés, agréables à entendre et qui donnent à la vie tout son relief, d'autres bruits, excessifs, représentent une réelle pollution acoustique, une agression d’autant plus forte qu’ils ne sont pas souhaités.

Ainsi, le bruit a de multiples répercussions dans la vie quotidienne. Le bruit dérange, indispose et rend malade. Il perturbe en particulier le sommeil et la capacité de concentration, tout comme il accroît le risque de maladies cardio-vasculaires. Outre les conséquences néfastes pour la santé, le bruit influe sur l’urbanisation, car la tranquillité constitue un critère de poids pour la qualité de l’habitat, du milieu bâti et du paysage. Il s’agit donc d’un véritable enjeu de société !

Le bruit est une des conséquences du dynamisme de Bruxelles mais il doit rester compatible avec la qualité de vie de plus d’un million d’habitants. Pour assurer un développement économique, social et culturel conciliable avec un environnement sain, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a adopté le 28/02/2019 le PLAN QUIET.BRUSSELS. Ses objectifs : réduire les effets du bruit sur la santé, permettre à chacun d’avoir accès au calme et maintenir l’attractivité de la ville.

Pour consulter tous les rapports et fiches techniques liés à la problématique du bruit, veuillez-vous référer au centre de documentation. Vous pouvez y effectuer une recherche dans l'ensemble de la documentation scientifique et technique.

Date de mise à jour: 11/07/2019