Vous êtes ici

Bruit de voisinage

A Bruxelles, les activités faisant l’objet du plus grand nombre de plaintes sont issues du secteur de l’Horeca, des logements (comportement des occupants et équipements) et du commerce de détail.

Le plan QUIET.BRUSSELS prévoit notamment de :

  • Revoir et développer le cadre de gestion du bruit de voisinage
  • Mettre en œuvre la législation relative au son amplifié
  • Intégrer une approche acoustique lors de la réalisation de nouveaux équipements publics
  • Initier des plans locaux de lutte contre le bruit
  • Soutenir les actions de lutte contre le bruit à l’échelle locale
  • Réduire le bruit lié à l’utilisation des sirènes des véhicules d’urgence

L'arrêté relatif à la lutte contre le bruit de voisinage du 21 novembre 2002 définit le bruit de voisinage comme toutes les sources sonores audibles dans le voisinage à l'exception des bruits issus du transport, des tondeuses, des installations classées,  des chantiers (sauf pour les particuliers), des activités de culte, scolaires ou de la défense nationale et de certaines activités en plein air.

Pour tout savoir sur les normes de bruit de voisinage en Région de Bruxelles Capitale : c’est par ici.

Consultez également nos pages :

Enfin, si les niveaux sonores sont jugés gênants, sachez qu’une plainte peut être introduite. Les procédures diffèrent selon le type de nuisance, le portail régional « InfoBruit » vous explique la législation applicable et vous aiguille vers le formulaire de plainte adéquat.

Date de mise à jour: 12/07/2019