Vous êtes ici

Les sources de bruit

On distingue deux grandes catégories de bruits, chacune nécessitant des mesures de lutte spécifiques.

Les bruits structurels, liés à la circulation routière (voitures, camions, motos, bus, tram, métro et encore collecte de déchets et nettoyage de voirie), la circulation ferroviaire et la circulation aérienne.

Les bruits conjoncturels plus locaux et/ou plus occasionnels, et liés aux installations (chantiers, conditionnements d’air, machines, établissement HORECA, salles de spectacle, discothèques, salles de sport, etc.), au voisinage (écoles ou musique, travaux, chiens, etc.) et à la voie publique (comportements individuels, marchés, foires, etc.).

Les bruits propres au milieu urbain sont les suivants :

  • Bruit routier : L’intensité du bruit du trafic routier est essentiellement fonction du volume et du type de trafic (voitures, camions…), du type de moteur et de pneus ainsi que de l’aménagement et du revêtement des voiries. Le niveau sonore est également tributaire de la vitesse des véhicules et de la manière de conduire des automobilistes. 
  • Bruit des transports publics : Globalement, les bruits sont fonction de l’état du matériel roulant et des voies. L’aménagement et le revêtement des voiries peuvent également y contribuer ainsi que le style de conduite des chauffeurs.
  • Bruit du chemin de fer : Le bruit du chemin de fer est essentiellement dû à l’état des voies, du type de convois (train passagers, train marchandises) ainsi que de la qualité du matériel roulant. La vitesse et les fréquences de passage des trains influencent également le niveau sonore.
  • Bruit des avions : Globalement, le niveau de bruit est fonction des fréquences des vols, des procédures de vol et du type d’avions.
  • Bruit des installations : Le fonctionnement d’installations frigorifiques, de cheminées d’aération, de conditionnements d’air, de systèmes de chauffage… peut être la source de bruits gênants pour le voisinage.
  • Bruit de voisinage : Les terrasses de cafés et de restaurants, les discothèques… peuvent être bruyantes. L’utilisation de divers engins domestiques tels que TV, chaîne HiFi, tondeuse à gazon… contribue également à augmenter le niveau sonore ambiant. Enfin, les comportements des habitants (bruits de pas, pratique d’un instrument de musique, jeux d’enfants, aboiements de chiens…) sont également des sources de bruit.
Date de mise à jour: 11/01/2019