Vous êtes ici

Choisir une voiture moins polluante

Il vous faut absolument une voiture, soit. Mais autant choisir un modèle responsable! Car s’il n’existe pas de voiture "propre", tous les modèles ne sont pas pour autant égaux devant la pollution. Choisissez un véhicule de petite taille et léger, de préférence entièrement électrique, et aidez-vous de l'Ecoscore pour faire le meilleur choix.

La voiture propre n’existe pas

Tout véhicule a un impact sur l'environnement, même la voiture électrique et ses batteries. La présence des voitures dans le trafic est une source importante de pollution: le dioxyde de carbone (CO2), bien connu pour son impact sur le climat, mais aussi d’autres substances nocives, telles que les particules fines ou le dioxyde d’azote, néfastes pour la santé. Et sans parler du bruit, des embouteillages, des accidents et de l’encombrement dans l’espace public. 

Quelle que soit la technologie automobile utilisée, une voiture produit des émissions polluantes, tant au stade de la production du véhicule et du carburant (extraction de ressources, assemblage, transport, production de carburant ou d’électricité), que pendant son utilisation (combustion du carburant, mais aussi les émissions ‘hors échappement’ dues à l’usure des pneus, des freins et du revêtement routier). 

Choisir une voiture n’est donc pas seulement un gros investissement financier, c’est aussi un choix qui donne matière à réflexion pour limiter son impact environnemental.
Pour faire le bon choix, prenez en compte vos besoins réels ! 

Evasion, standing, aventure, luxe...

La publicité pour les voitures nous pousse à acheter des véhicules qui ne sont pas forcément adaptés à nos besoins. Alors, avant de se laisser séduire, autant se poser les bonnes questions! Et vérifier d’abord qu’une voiture est bien indispensable en pensant multimodalité: transports en commun, vélo, marche, covoiturage, voitures partagées ou taxis collectifs se combinent désormais et offrent une alternative intéressante à l’achat d’un véhicule. 

L’offre de véhicules est très large

Pour rouler en ville, une grosse cylindrée n’est pas très pratique: préférez une petite citadine qui consomme beaucoup moins de carburant et se gare plus facilement. Si vous n’avez pas une grande famille ni besoin de transporter des chargements encombrants, autant éviter les grandes voitures, lourdes et puissantes, qui consomment beaucoup. Quant au 4x4,  il ne se justifie pas en ville, à moins d’être garde forestier ou guide dans le désert! 
Choisissez donc le modèle adapté à vos besoins !

Pensez électrique

Electrique, hybride, CNG, diesel ou essence: le bilan environnemental de votre voiture sera bien différent selon le type de carburant et de propulsion que vous choisirez. Et le coût d’utilisation aussi! De plus en plus de constructeurs proposent désormais des véhicules 100% électriques: ils n’émettent pas de polluants localement et sont très silencieux à faibles vitesses. 

Pour une voiture neuve, ce sont les modèles électriques (avec batterie ou pile à combustible) qui remportent la palme, tant au niveau de la qualité de l'air que pour le climat. Les voitures électriques n’émettent pas de substances nocives ni de gaz à effet de serre lorsqu’elles roulent. Il y a toutefois des émissions liées à la production d’électricité (tout comme pour l’extraction et la transformation de l’essence et du diesel). Plus la production d’électricité est verte, au mieux c’est. Et vous avez plus d’emprise sur cet aspect que pour une voiture à essence ou au diesel, car vous choisissez  votre fournisseur d’électricité, voire d’installer des panneaux solaires.  

Les modèles hybrides, équipés d'un moteur à combustion et d'un moteur électrique, ont une plus grande autonomie et, en fonction du degré d’hybridation, ils permettent aussi de rouler sans aucune émission locale (avec les fameux ‘plug-in hybrides’). Leur impact environnemental est donc inférieur à celui de modèles classiques avec un moteur à combustion.

CNG, essence ou diesel

Pas encore prêt.e pour une voiture électrique et vous hésitez entre le diesel, l’essence et le gaz naturel (CNG)? Au niveau de la qualité de l’air, nous conseillons toujours l’essence ou le CNG. La dépendance à un appareillage complexe pour maîtriser les émissions est moins grande qu’avec un diesel. Une voiture à essence à injection indirecte ou une voiture au CNG n’a même pas besoin de filtre à particules pour limiter ses émissions de particules fines. Pour le climat, il est intéressant que vous optiez pour une voiture qui émet en outre le moins de CO2 possible. D’où l’intérêt des voitures à essence hybrides (plug-in). 

Dans la catégorie des carburants fossiles, sachez que le CNG (Compressed Natural Gas) émet moins de particules fines et de polluants (oxydes d'azote - NOx) que le diesel, mais aussi moins de CO2 qu’un moteur à essence. Il est par ailleurs moins bruyant qu’un moteur à combustion à l’essence ou au diesel. Il convient toutefois d’être prudent: les fuites de CNG (il s’agit en fait de méthane) ont un impact négatif très important sur le climat. 

Pour les véhicules plus anciens, il est clair que les voitures au diesel émettent plus de particules polluantes que les voitures à essence. Jusqu’à aujourd'hui, le choix entre diesel ou essence était facile et on avait tout intérêt à acheter un modèle à l’essence. Lorsqu’il s’agit d’acheter un véhicule d’occasion, une voiture à essence est - encore aujourd’hui - la meilleure option pour l’environnement, de préférence un modèle à injection indirecte (en raison de l’absence d’émission de fines particules). 

Même avec la nouvelle génération de filtres à particules et de techniques de post-traitement, les voitures au diesel génèrent nettement plus d’émissions de fines particules et de NOx que l’essence ou le CNG. On enregistre en ville des pics de pollution inquiétants, provenant de véhicules au diesel et qui sont néfastes pour la santé. Vous trouverez plus d’explications sur la problématique des véhicules au diesel dans ce document : Info fiche - Les émissions du Diesel (.pdf) 

Neuf ou occasion ?

Acheter d’occasion, c’est bien puisqu’on prolonge la durée de vie du produit. Et c’est, a priori, moins cher. Mais dans le cas d’une voiture, mieux vaut bien se renseigner. Certains modèles anciens sont très polluants et consomment beaucoup. Ce qui est gagné à l’achat peut être perdu à l’usage! 

N’oubliez pas de prendre en compte les (futurs) critères d’accès à la Zone de basses émissions (LEZ): en 2025, seuls les véhicules au diesel Euro 6, et les véhicules à l’essence, au LPG et au gaz naturel de la norme Euro 3 ou supérieure pourront encore rouler dans cette zone. A partir de 2030, ce seront toutes voitures au diesel, et 5 ans plus tard, toutes les voitures à l’essence et au LPG qui seront interdites d’accès.

Calculez votre Ecoscore

Vous avez fait votre choix?  Avant de signer, calculez l’impact environnemental du véhicule avec l’Ecoscore.  Ce calculateur permet de mesurer, sur une échelle de 0 à 100, la contribution à l'effet de serre (principalement les émissions de CO2), à la pollution de l’air et à la pollution sonore de tous les véhicules, neufs ou anciens.  Plus l’Ecoscore est proche de 100, plus faible est l’impact sur l’environnement. Grâce à une recherche multicritère, vous pouvez aussi obtenir une liste comparative des modèles et de leur Ecoscore: une source d’informations utile pour faire le bon choix!

Date de mise à jour: 12/03/2020