Vous êtes ici

Le Pack Energie à l’œuvre

24/09/2018

L’appel à projets Pack Energie lancé en 2017 a récompensé quatre lauréats représentant quatre secteurs d’ entreprises et du non-marchand : il s’agit de UCM, Comeos, Santhea et BRUXEO.

Par l’intermédiaire de ces quatre organismes, le Pack Energie permet un coaching énergétique gratuit et vise à soutenir la mise en œuvre de mesures d’économie énergétique concrètes dans le cadre de l’aménagement ou de la rénovation de bâtiments.

Voyons comment procède l’un de ces lauréats, l’UCM.

Comment réduire votre facture d’énergie ?

La cellule énergie de l’UCM (Union des Classes Moyennes) propose un accompagnement gratuit à toutes les TPE et PME de la Région bruxelloise qui souhaitent mettre en place des mesures d'économie d'énergie. Elle peut vous conseiller sur toutes les thématiques énergétiques : groupes de froid, chauffage, isolation, eau chaude sanitaire, éclairage, énergies renouvelables, etc.

Sur simple demande, il est possible de profiter d'un check-up gratuit et personnalisé de vos infrastructures afin d'évaluer leurs performances. Outre un rapport détaillé, le conseiller énergie vous présentera les services et les aides financières existants (primes, subsides et autres) vous permettant d'aller plus loin dans votre démarche.

Un exemple de réussite

Partisan du développement durable et d’une « cuisine fraîcheur » de proximité, Glen Ramaekers, le chef du restaurant Humphrey, a étendu sa réflexion aux économies d’énergie. Il a bénéficié pour cela d’un accompagnement sur mesure. « Ce qui est agréable avec cet accompagnement, c’est que l’analyse de perte énergétique a été entièrement gratuite. Ce n’est en effet pas facile pour un restaurant de faire ce genre de dépenses. » 

Victoria Whitelaw, conseillère énergie à l’UCM, a évalué la baisse de consommation possible dans ce restaurant :

  • Pour l’éclairage, au moins50 %, notamment grâce au remplacement des ampoules énergivores et le placement d’automatismes qui permettent d’éviter les consommations inutiles.
  • Au moins 30 % par le remplacement de l’ancienne chaudière par une chaudière gaz à condensation.
  • Pour la production de froid, au moins 30 %, grâce à un entretien correct et une façon rationnelle d’utiliser les appareils.

Un resto qui limite les pertes énergétiques

Le Humphrey a ainsi limité le volume des produits stockés en chambre froide, amélioré l’éclairage et l’isolation, et installé des plaques à induction, une hotte à vitesse variable et des fours combi à vapeur. « Au bilan, nous avons déjà 35 % de consommation d’énergie en moins », confirme le chef Ramaekers. « Actuellement, il y a une tendance pour la consommation locale des produits mais aucun travail n’est fait sur les pertes énergétiques dans la restauration. Nous avons envie de montrer que c’est également possible pour un restaurant de faire des économies d’énergie pour l’environnement. »

Contact : 

Tout indépendant, membre ou pas de l’UCM, peut faire appel gratuitement à un conseiller énergie UCM :

Date de mise à jour: 05/12/2018