Vous êtes ici

Animal de compagnie

Comment concilier animal de compagnie et zéro déchet?

Vous n’achetez plus qu’en vrac, votre vélo est d’occasion et vous fabriquez vos propres produits d’entretien à base de bicarbonate de soude. Mais Médor est-il zéro déchet ? Ou votre lapin, votre chat ? Autrement dit : comment faire pour concilier animal de compagnie et zéro déchet ?
La question n’est pas anecdotique : 11% des ménages bruxellois ont un chien et 16%, un chat (selon Statbel fr | nl). Il y a donc 105.000 chiens à Bruxelles (Ma ville notre planète de mars 2019).

Animal de compagnie et zéro déchet: les mêmes principes que pour vous

Animal de compagnie ou pas, n'oubliez pas vos bonnes habitudes en zéro déchet:

  • Achetez en vrac ou moins emballé (grands récipients)
  • Faites vous-mêmes
  • N'achetez que ce qui est nécessaire
  • Achetez en occasion
  • Achetez des accessoires durables, solides, réparables

Il y a bien sûr quelques particularités. La litière en est une parmi d'autres, tout comme l'alimentation.

Comment nourrir son animal de compagnie zéro déchet?

Ou trouver de la nourriture en vrac pour votre animal?

Le choix est nettement moins vaste que pour la nourriture humaine, mais il y a quelques adresses qui vendent des croquettes en vrac ou disponibles avec un emballage plus « écologique ». Vous y trouverez principalement de la nourriture pour chiens et chats, mais plusieurs de ces adresses vendent aussi des graines pour lapins, cobayes, poules et autres oiseaux… Il n'y a cependant pas de croquettes de "qualité vétérinaire" en vrac.

À Bruxelles et en ligne:

En-dehors de Bruxelles: 

Source des adresses: Zéro Carabistouille, « Des animaux zéro déchet ».

Quel type de repas zéro déchet?

L’inconvénient de la nourriture toute prête, notamment en vrac, c’est que vous ne trouverez pas de pâtée en vrac, par exemple.
La solution est alors de faire vous-même la nourriture pour votre animal de compagnie à base d’ingrédients de base : viande, légumes, céréales… Pour la viande vous pouvez demander à votre boucher de quartier s’il ne vend pas des abats par exemple.
Cela ne s’improvise cependant pas et le risque de préparer des repas qui ne conviennent pas est réel (diarrhées, carences…). 
Il est fortement recommandé de demander conseil à votre vétérinaire qui pourra vous renseigner sur la ration adaptée à votre animal.
Préparer maison demande également plus de temps, un bon compromis pourrait être d’alterner des croquettes avec les plats maison (la ration ménagère). Certains cabinets vétérinaires proposent même de réaliser ces rations en fonction de votre animal. Les croquettes ont également l’avantage de bien se conserver, ce qui réduit un potentiel gaspillage.

  • Fiche info « chat » de Bruxelles-Environnement  (fr | nl)
  • Fiche info « chien » de Bruxelles-Environnement  (fr | nl)

Comment faire accepter un éventuel changement de menu?

Ah ça, ils peuvent aussi avoir leurs caprices, nos compagnons à poils ou à plumes. Que faire s’il/elle ne mange pas les croquettes en vrac que vous avez achetées ?
Le plus simple est d’y aller petit à petit. Mélangez les « nouvelles » croquettes aux anciennes et augmentez progressivement la part des nouvelles. Une semaine est un délai couramment admis pour effectuer le changement. Pour certains animaux comme les rongeurs (cobayes, hamsters…) ou les lapins, on conseille même une période transitoire de deux semaines au moins.
Le faire progressivement permet aussi d’éviter des problèmes digestifs.
 

Comment soigner son animal de compagnie en zéro déchet?

Quelle litière choisir?

La litière est un poste important pour certains animaux de compagnie, typiquement, pour le chat (même si les lapins, cobayes… sont aussi concernés).
Quelques conseils pour une litière (presque) zéro déchet :

  • Préférez la litière biodégradable, si du moins vous pouvez en faire quelque chose (voir ci-dessous). 
  • En alternative, on peut utiliser des pellets (les mêmes que ceux prévus pour les poêles à bois), du moins pour la litière du chat. Les pellets sont souvent disponibles en plus grands conditionnements et coûtent moins chers. Attention que le changement de litière peut ne pas être accepté. Fonctionnez alors comme avec la nourriture et incorporez progressivement la nouvelle litière à l’ancienne.
  • Sur le principe de « la meilleure litière est celle qui n’existe pas », vous pouvez aussi habituer votre animal de compagnie à faire ses besoins dehors. Cela concerne principalement le chat (quelques conseils ici en fr et en nl). Si vous avez un lapin et un bout de pelouse, vous pouvez aussi le sortir quand il fait beau pour la journée (et le rentrer à la fin de la journée). Attention d’avoir un endroit fermé et couvert (pour protéger des prédateurs), voire en partie enterré dans le sol. Sans cela le risque est de voir votre cobaye ou votre lapin creuser un trou et sortir de son enclos. Cela ne remplace cependant pas la litière à l’intérieur, qui reste indispensable

Des copeaux de récup, une fausse bonne idée.
On pourrait être tenté de récupérer des copeaux auprès d’une menuiserie ou d’un.e ami.e qui travaille le bois. Dans ce cas, les copeaux devraient provenir de bois non traités et d'essences de bois bien sélectionnées car certaines sont toxiques, comme les copeaux de résineux et certains animaux sont allergiques à la poussière.
Des alternatives existent comme le chanvre ou le coton … mais pour lesquelles il n'existe, actuellement, pas encore de filière vrac!  
 

Que faire de la litière ?

C’est LA grande question que l’on se pose.
Dans tous les cas, à Bruxelles, la litière n’est pas autorisée dans le sac orange (source : Bruxelles-Propreté fr | nl).
Les litières des animaux herbivores peuvent aller au compost ménager (celui de votre jardin si vous en avez un, les litières ne sont pas acceptées dans les composts collectifs). On déconseille fortement de mettre la litière du chat dans un compost ménager (risque de transmission de maladies – fr | nl) si celui-ci est destiné au potager. 

 

Les soins

Les shampoings et autres savons

Il existe des savons solides pour laver votre chien, votre chat voire votre cheval.   Pour le chien le savon de Marseille est également une bonne alternative. Dans tous les cas, évitez les produits destinés à l’être humain, notre peau et celles de nos chiens et chats ne sont pas les mêmes.

Les produits « santé »

Il existe différentes alternatives zéro déchet pour soigner son animal de compagnie. Afin d’éviter les solutions non adaptés, voire dangereuses, consultez votre vétérinaire pour voir si le produit que vous pensez utiliser est adapté.

Les accessoires en mode zéro déchet

Les moyens de transport, les cages, les bols, les jeux… peuvent se trouver en seconde main. 2emain.be, Facebook ou les donneries sont autant de possibilités de trouver un objet d’occasion.

Plus d’infos sur notre page J’achète ou je trouve en seconde main, donnerie, givebox

Vous pouvez également fabriquer vous-même des jouets avec des matériaux de récup. Au plus simple au mieux : un bouchon et un bout de ficelle vont amuser votre chat autant que la fausse souris du magasin ! Un « arbre à chats » peut aussi être fabriqué à base de palettes par exemple (Pinterest déborde d’idées…).
Évitez le plus possible également les accessoires connectés. Il y a de plus en plus d’accessoires pour animaux munis de puces, de capteurs, de modules bluetooth pour les piloter depuis son téléphone… Beaucoup de ces accessoires sont des gadgets qui rempliront inutilement les poubelles. Avez-vous réellement besoin d’un distributeur de croquettes connecté ?
Appliquez la méthode bisou, aussi pour les chiens et chats !

  • Besoin : A quel besoin répond le fait d’avoir des assiettes ?
  • Immédiat : En ai-je besoin immédiatement ? Est-ce la promo qui crée ce sentiment d’urgence ? Puis-je attendre quelques jours avant de me décider ?
  • Semblable : Ai-je déjà quelque chose de similaire chez moi, répondant au même besoin ?
  • Origine : Quelle est l’origine de ce produit ? Où a-t-il été produit, dans quelles conditions ?
  • Utile : Finalement, quelle est la réelle utilité pour moi ? Va-t-il m’apporter un confort primordial ? Comment ferais-je pour m’en passer ?
     
Sac de ramassage

Difficile de faire un sac de ramassage pour les crottes de votre chien en mode zéro déchet. Il existe des sacs de ramassage en bioplastique. Mais cela n’évite pas les déchets. Et si le sac rempli va dans une poubelle publique ou votre sac blanc, qu’il soit en bioplastique ou pas ne fera pas vraiment de différence. Les bioplastiques ne sont pas une solution universelle (fr | nl).

La poule, animal zéro déchet? 

La poule est un cas un peu à part. Plutôt animal domestique qu’animal de compagnie (encore que…), on les voit souvent dans un rôle de « mangeuses de restes ». Si elles peuvent effectivement vous aider dans votre démarche zéro déchet en mangeant les restes que vous n’auriez pas mangé vous-mêmes, les poules ne se nourrissent pas que de restes. Comme tout être vivant elle a besoin d’une nourriture équilibrée. C’est très important.
On trouve des graines en vrac (XXLIEN interne « Où trouver de la nourriture en vrac pour votre animal ? »).
Et en contrepartie elle vous donnera des œufs sans emballage !
Si vous pouvez réaliser vous-même un poulailler en récup, la ferme Nos Pilifs (fr | nl) en propose également, en bois de récup.
Enfin, il est même possible de louer un poulailler avec des poules… par exemple chez https://www.cocottes-minute.be/particuliers/ ou http://ma-poule.be/. L’occasion de voir si c’est quelque chose qui vous convient !
Une autre façon de mettre la main à la pâte est de participer à un poulailler collectif comme à Forest, Etterbeek (frnl)… Plus d’infos sur les poules urbaines (fr | nl).

Témoignage

On ne présente plus Sylvie Droulans, experte et coach zéro déchet, fondatrice du blog zerocarabistouille.be. Sylvie a un chat, Maki et un chien Pacman. 

Maki et Pacman, adeptes du zéro déchet ?

Maki et Pacman sont effectivement des animaux zéro déchet.

Trouves-tu facilement de la nourriture ou des accessoires ZD à Bruxelles ? Est-ce que c'est plus facile qu'avant ?

On peut trouver des croquettes, que ce soit pour chien ou chat, en vrac mais ça ne court pas les rues ! Ça se développe un peu mais ce n’est pas encore la norme malheureusement.
Il est aussi possible de trouver des croquettes dans des paquets recyclables ou écologiques (papier kraft, par ex.). On peut aussi diminuer sa quantité de déchets en privilégiant des grands formats si on ne peut éviter les emballages. 
On peut aussi préparer la nourriture de son chien ou de son chat. Notre chien par exemple n’est nourrit qu’avec de la viande crue (BARF/Raw).
 

Est-ce que ton chat a facilement accepté sa nouvelle litière et ses nouvelles croquettes ?

Si on le fait pas à pas, comme pour tout le reste du zéro déchet, ça peut assez facilement se mettre en place. Il faut d’abord ajouter un peu de la nouvelle litière ou des nouvelles croquettes dans l’ancienne et, petit à petit, augmenter la proportion de la nouvelle par rapport à l’ancienne, jusqu’à ne plus mettre que la nouvelle. Si on décide du jour au lendemain de changer de nourriture ou de litière, il y a de fortes chances que cela ne se passe pas bien. Nous avons tous besoin d’adaptation, tout comme les animaux également !

Qu'est-ce qui a été le plus difficile à mettre en place ? 

Je n’ai pas réellement ressenti de difficulté car je le vis comme un jeu. Mais ce qui est sans doute le plus difficile c’est quand on n’a pas l’alternative à proximité ... comme par exemple si on veut acheter les croquettes en vrac et qu’on ne les trouve pas. On peut se sentir frustrés. 

Est-ce que tu prépares des repas maison pour ton chat ?

Non, j’ai décidé de ne pas me mettre cette charge sur les épaules. 
Nous le faisons pour notre chien au travers du Raw mais ça ne nous demande que peu d’organisation :  commander la viande, aller la chercher, et chaque matin, sortir la bonne ration quotidienne.

D'autres astuces dans l'interview de Sylvie.

Date de mise à jour: 06/11/2020