Vous êtes ici

J’emprunte, je loue, je prête, je partage

Dans le cadre de la consommation collaborative, il vaut mieux privilégier la location ou l’emprunt plutôt que l’achat. D’ailleurs, ce mode de consommation a en ce moment le vent en poupe. En plus, il ne manque pas d’atouts pour s’intégrer durablement dans les habitudes de tout un chacun. En effet, cette démarche s’avère à la fois très pratique, écologique et économique. Mais, elle permet aussi d’encourager la solidarité entre particuliers.

Consommer autrement en louant ou en empruntant

Eh oui, au lieu d’acheter des produits neufs qui ne vous serviront que rarement, pourquoi ne pas les emprunter ou les louer ? Bien sûr, tout dépend de vos attentes et de vos besoins. Cette approche s’inscrit en tout cas dans la mise en place d’une consommation écoresponsable et d’une économie de partage.

Ainsi, en matière écologique, louer ou emprunter des objets peu utilisés permet de réduire son empreinte écologique. De même, cela permet de lutter efficacement contre l’obsolescence programmée des produits et la prolifération des déchets. Mais également le gaspillage (consommation excessive de ressources et d’énergie) et la pollution. Quoi de mieux pour contribuer à la préservation de l’environnement !

Il va sans dire que cette forme de consommation est le gage d’une transaction gagnant-gagnant, notamment pour les particuliers. Effectivement, les propriétaires bénéficient de revenus supplémentaires via la location de ses objets peu exploités. Quant aux consommateurs, ils peuvent réaliser des économies substantielles.

En outre, au-delà de l’aspect commercial de la location ou l’emprunt, ces opérations permettent de créer un lien social entre les acteurs. Dès lors, ces services collaboratifs favorisent le mieux vivre ensemble et l’échange. Il n’y a pas de solution plus appropriée pour tous ceux qui souhaitent élargir leur communauté.

Bref, la consommation collaborative est bonne pour la planète, le portefeuille et propice aux rencontres.

La clé : utiliser plutôt que posséder

Nous possédons certains objets que nous n’utilisons que très ponctuellement. Nous utilisons une perceuse en moyenne 12 minutes sur une vie, une voiture roule en moyenne une à deux heures par jour et un transat pour bébé n’est utilisé que quelques mois. En fait, nous avons besoin de ces différents objets pour un usage précis et limité, et il y a peu de raisons de les posséder, d’autant plus que les alternatives abondent et qu’elles sont bonnes pour le portefeuille et pour l’environnement.

Une grande variété d’objets disponibles en location ou en prêt

Aujourd’hui, la gamme d’objets à louer ou à prêter se diversifie. Aussi, parmi les objets qu’il convient de préférence de louer ou d’emprunter, on peut citer :

  • Les moyens de locomotion : souscrivez un abonnement pour disposer d’un vélo d’enfant que vous pouvez échanger quand l’enfant a grandi, louez un vélo, une trottinette, un scooter ou une voiture (aussi électriques) via des services comme Villo!, Blue-bike, Billy, Wemoov, Scooty, Cambio, Zen car, Zipcar, DriveNow, etc.
  • Les outils de bricolage : abonnez-vous à un système d’emprunt d’outils dont vous n’aurez qu’un usage limité comme une scie sauteuse, un échafaudage, un pistolet à peinture...
  • Les équipements de jardinage : louez taille-haie, tronçonneuse, scarificateur, nettoyeur à haute pression, etc.
  • Les matériels de puériculture : abonnez-vous à une babythèque pour emprunter du matériel pour bébés que vous n’utiliserez que quelques mois ou demander certains objets à prêter comme un lit parapluie, un porte-bébé de randonnée, un tire-lait, etc.
  • Les matériels de sport d’hiver : ski, snowboard, combinaison, chaussures, etc.

Louer ou emprunter des objets : comment faire ?

Louer ou emprunter des objets n’a rien de sorcier. Si vous êtes propriétaire, vous n’avez qu’à déposer votre annonce sur un site spécialisé. Description de l’objet, photo, prix de location, vous ne devez rien oublier. Il est néanmoins fort judicieux d’élaborer un contrat et de définir une caution. Du côté du consommateur, il vous suffit de vous rendre sur un site spécialisé et de rechercher l’objet dont vous avez besoin.

4 Services de location innovants

  1. Le projet ‘1 vélo pour 10 ans’ de l’asbl Voot permet de louer un vélo d’enfant sur mesure. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, vous pouvez échanger le vélo contre un modèle plus grand.Plus d’infos : http://1velopour10ans.be
  2. Tournevie, un service de prêt d’outils qui fonctionne comme une bibliothèque !Une cotisation annuelle de 20 euros donne accès à une large gamme d’outillage de qualité pour rénover ou réparer :ponceuses, scieuses, pinces, établis, compresseurs, etc. Tournevie travaille en collaboration avec « Les Débrouillardes »,un projet qui organise des ateliers d’apprentissage sur la menuiserie, le carrelage, la réparation de vélo et bien plus.Plus d’infos : www.tournevie.be et www.lesdebrouillardes.be
  3. La Babythèque est la première bibliothèque de matériel pour bébés, qui vient d’être lancée à Ixelles. Quelques objets de puériculture typiques qu’on peut y emprunter :baignoire pour bébé, relax, baby-cook, poussette, etc. Plus d’infos : www.babytheek.be
  4. Usitoo, une bibliothèque d’objets à votre disposition !

Ouverte en janvier 2018, la coopérative Usitoo est une bibliothèque d’objets d’un genre nouveau qui vous apporte une solution d’emprunt d’objets simples, économiques, durables et sans caution: appareil à raclette, gaufrier, barbecue, nettoyeur haute pression, taille-haie électrique, guitare, raquettes de tennis, etc. Plus d’infos : www.usitoo.be

Le troc, c'est tendance !

Votre placard déborde mais «vous n’avez rien à vous mettre»... Plutôt que d’acheter, troquez ! Echangez vos vêtements avec d’autres personnes. Pas de nouvelle production et pas de déchet.Grâce à Internet, vous avez un vaste choix. Des sites comme www.entre-copines.be  proposent aux consommateurs de troquer en ligne, et le site www.swishing.be propose l’organisation de grandes fêtes de « swishing » (pour «shopping» et «switch»).

 

Date de mise à jour: 06/11/2018