Vous êtes ici

Fonctionnement et impact sur la rivière d’un déversoir d’orage

Messages clés

  • Un déversoir d’orage est un ouvrage important et utile permettant de préserver les égouts de surpressions par temps de pluie et ainsi éviter les effondrements.
  • Toutefois, dû à l’augmentation de l’urbanisation et l’imperméabilisation des surfaces en région bruxelloise, ils fonctionnent trop souvent, relarguent des eaux usées (certes dilués) non traitées dans la rivière ce qui impacte la qualité de la Senne pendant la durée de l’évènement.
  • Des solutions – à mettre en œuvre en parallèle – existent : déversoirs améliorés, bassin d’orage, gérer la pluie là où elle tombe,.. Mises en œuvre toutes ensembles, elles permettront de diminuer franchement leurs occurrence et impact.

Qu’est-ce qu’un déversoir d’orage ?

Un déversoir d’orage, c’est une ‘soupape de sécurité’ qui permet au réseau d’égouts de ne pas se trouver en situation de ‘surpression’, ce qui risquerait de fragiliser les infrastructures des égouts. Tous les égouts en sont équipés. Ça fait partie du réseau d’égouttage mais normalement, c’est supposé ne fonctionner que rarement, par pluie exceptionnelle uniquement.

Comment ça fonctionne ?

Par temps sec (illustration de gauche), les égouts présents dans le sous-sol bruxellois ne contiennent que des eaux usées qui sont acheminées vers les stations d’épuration pour traitement avant rejet des eaux épurées (appelées effluent) dans la rivière.

Par temps de pluie (illustration de droite), les eaux de pluies arrivent dans l’égout par les avaloirs de voiries entre autres, et font monter le niveau d’eau dans l’égout. Au-delà d’un certain seuil, pour préserver l’ouvrage de l’égout, le ‘trop plein’ est renvoyé vers la rivière. Comme le trop-plein dans votre baignoire évite l’inondation de votre salle de bain.

                 Par temps sec                                                                                       Par temps de pluie

      

Pourquoi est-ce un problème ?

L’eau amenée vers la rivière par le déversoir d’orage est polluée, notamment en matière organique, ce qui cause une chute brutale d’oxygène dans la rivière. Celle-ci peut aller se trouver en-dessous des 3 mg O2/L ce qui est considéré comme le limite pour qu’un poisson puisse survivre. Donc pendant quelques heures, la rivière Senne devient inapte à la vie. Les poissons heureusement peuvent se mettre à l’abri, et reviennent une fois l’épisode de déversement terminé. Toutefois, d’autres organismes plus sédentaire et moins mobile n’ont pas forcément cette possibilité.

Quel impact pour la Senne ?

A chaque déversement d’orage, la rivière devient pendant quelques heures inapte à la vie. Les poissons savent partir et revenir, mais les animaux et plantes moins mobiles (mollusques attachées aux substrats, les plantes aquatiques) subissent eux de plein fouet cette pollution et ce stress qui affecte leur survie. Ceci les impacte fort et détériore franchement la qualité de la rivière au-delà de la durée du déversement à proprement parlé. L’impact est durable et de long terme. Tant que les déversoirs d’orage ne sont pas limités à des situations extrêmes et donc rares, les espèces d’animaux et de plantes sensibles ne pourront s’installer durablement dans la Senne, et donc sa qualité écologique ne pourrait pas évolué favorablement.

Quelles solutions ?

Gérer la pluie là où elle tombe ! La pluie c’est l’affaire de tous. Déconnecter votre gouttière de l’égout, verduriser les abords de votre maison, réutiliser l’eau de pluie via une citerne, tamponner et infiltrer l’eau de pluie dans votre jardin,… Si on s’y met tous, on peut y arriver !

        

                                                         Source: Brochure 10 conseils Eau

Dans l’espace public il y aussi beaucoup de possibilités : aménagement d’espaces verts, de noues d’infiltrations, de bassins de tamponnage, etc.

Pour en savoir plus…

Date de mise à jour: 27/03/2018