Vous êtes ici

Entretien de la maison

Quelques produits naturels remplacent tous les produits de nettoyage ! E si vous les fabriquiez vous-même? C’est facile et économique !

C’est le moment du grand nettoyage de printemps? Pourquoi ne pas en profiter pour faire le tri et vous désencombrer ? Revendez ou donnez tout ce qui pourrait encore servir et faites plaisir autour de vous. 

Fabriquez vos produits d’entretien

Sains, faciles, pas chers, nettoyer votre maison avec des produits naturels vous permet également de réduire considérablement vos déchets. Munissez-vous de quelques ingrédients indispensables pour nettoyer toute votre maison tout en respectant votre santé et l’environnement.

Facile et économique

Les produits « faits maison » remettent à l’honneur les ingrédients naturels et peu transformés ou plus simple dans leur composition. On les réalise à partir de trois ou quatre ingrédients de base qui reviennent souvent dans les préparations et qu’on trouve déjà dans ses armoires de cuisine, comme le vinaigre, le citron, le bicarbonate de soude. Les produits de base sont bon marché, surtout quand on les achète en grand conditionnement.

Faire ses produits maison permet d’économiser entre 9 € (personne seule) et 92 € (famille avec deux enfants). Soit une moyenne +/- 47€/an (sur quatre familles-types analysées par écoconso). Ils sont donc faciles à réaliser une fois que l’on dispose de tous les ingrédients nécessaires. Il reste à acheter les autres en grande surface, en droguerie ou en magasin VRAC/BIO.

Retrouvez la liste des magasins et ateliers dans nos bonnes adresses.

Pas l’âme de vous y mettre tout seul à la maison ? Rassemblez vos amis ou inscrivez-vous à l’un des nombreux ateliers organisés sur Bruxelles. Quelques lectures vous permettent d’aller plus loin et de réaliser toutes une série de produits vous-mêmes.

Récup et réduction de déchets

Avoir des contenants adaptés et pratiques, participent grandement à l’efficacité des produits faits-maison.  L’idéal est de les récupérer d’autres produits. Le « fait maison » permet alors de réduire ses déchets en réutilisant plusieurs fois les mêmes contenants.

Par contre, récupérez uniquement des contenants ayant servi pour des produits non toxiques (sans pictogramme de danger). Nettoyez-les au vinaigre blanc puis à l’eau et à veillez à bien les laisser sécher. Décollez l’étiquette d’origine (laissez-la tremper, frottez-la avec de l’alcool ou de l’huile) ou barrez-la avant de la recouvrir, au cas où l’étiquette maison tomberait, histoire de ne pas confondre les produits…

La nouvelle étiquette devra reprendre au minimum les infos suivantes :

  • Nom du produit
  • Usage : sur quoi / à quoi on l’utilise, à quel dosage (concentration, une ou deux pressions de vapo…), précautions d’emploi (gants, ne pas utiliser sur du marbre…) ;
  • Composition : ingrédients utilisés voire recette suivie pour fabriquer le produit, pour pouvoir le refaire plus facilement sans devoir chercher le livre de recettes ;
  • Date de fabrication et durée d’utilisation conseillée car ccertains produits « maison » se périment assez rapidement.

 Les ingrédients de base pour faire vos produits « maison » sont souvent disponibles en grands conditionnements ou en vrac, ce qui limite encore plus les déchets d’emballage. 

Meilleur pour la santé et l’environnement

Les produits d’entretien contiennent des perturbateurs endocriniens ou des substances potentiellement cancérigènes ou allergènes. Ils polluent également l’air intérieur et peuvent provoquer des troubles respiratoires. Réaliser ses propres produits limite le contact avec des mélanges chimiques irritants, voire cancérigènes.

Cependant, certains ingrédients écologiques peuvent aussi irriter la peau si on les manipule à main nue. Ils sont non-toxiques mais peuvent nécessiter certaines précautions. Les indispensables de l’entretien écologique sont des ingrédients simples, respectueux de l’environnement, biodégradables rapidement. 

  • Evitez les produits qui portent les pictogrammes de danger. Attention que certains produits plus écologiques peuvent porter le picto « corrosif » ou « irritant ». Ce n’est pas pour autant un produit problématique, mais cela veut probablement dire qu’il contient une concentration assez élevée d’un ingrédient mordant, comme l’acide citrique par exemple. Ce n’est pas dangereux pour l’environnement, mais c’est malgré tout à manipuler avec précaution. Lisez les précautions d’emploi inscrites sur l’étiquette du produit. 
  • Excluez les produits qui contiennent certains ingrédients et qui peuvent être toxiques pour l’homme ou pour l’environnement comme le chlore et autres agents blanchissants, biocides et désinfectants, phosphates, formaldéhydes, solvants, tensio-actifs synthétiques. 
  • Privilégiez les « bons » ingrédients, ceux d’origine végétale, l’absence de parfums, colorants et conservateurs d’origine synthétique.  
  • Préférez des produits labellisés (.pdf)  Ecocert, Ecogantaie, Nordic Swan, Nature & Progrès ou portant l’écolabel européen. Ce dernier est d’ailleurs très répandu mais peu exigeant. À l’opposé, les produits Nature & Progrès sont de grande qualité mais uniquement disponibles en magasins bio ou sur Internet.

Retrouvez la liste complète des ingrédients à éviter dans la brochure « les étiquettes sans prise de tête » d’écoconso.

Pour en savoir plus : « Produits d’entretien des locaux, entre nettoyage et désinfection : exposition des personnes » (.pdf) (IBGE, 2014).

Les bons réflexes

Nettoyez régulièrement, ainsi, la saleté n’a pas le temps de s’incruster. Fini les produits mordants, car une microfibre humide suffit souvent. Et oubliez la panoplie de produits adaptés à chaque usage! Les produits maisons sont efficaces et non toxiques, tant qu’on suit les recettes.

Attention, non toxique ne veut pas dire qu’on peut les boire ou les manger ! Dans tous les cas il faut les tenir hors de la portée des enfants. Les précautions d’usage et la conservation sont renseignées dans chaque recette.

Le vinaigre et le savon de marseille oui mais à certaines conditions…

On entend parfois dire que faire ses produits d’entretien maison c’est moins bon pour les machines, parce que le vinaigre ronge les joints du lave-vaisselle ou que les copeaux de savon de marseille bouchent la machine à laver. Même si le vinaigre et le savon de marseille sont des ingrédients phares du nettoyage ecoresponsable, quelques précautions restent tout de même à prendre pour un nettoyage efficace et un bon entretien de vos appareils.

Repair together vous partage des conseils sur l’entretien zéro déchet. 

Des formations "fait maison" dans les écoles

Depuis septembre 2018, enseignants du primaire et du secondaire sont invités à un atelier de fabrication de produits d’entretien (lessive) et de beauté (déodorant).

L’objectif ? Echanger leurs idées et découvrir comment intégrer le Zéro Déchet dans leur programme scolaire.

Résultat ? 40 professeurs y ont trouvé leur compte et 5 d’entre eux pourront ensuite être accompagnés par l’asbl Alma Sana pour aider leurs élèves à mener un projet Zéro Déchet.

Envie de suivre les échanges ? Rejoignez le groupe facebook « Mon école zéro-déchet »  et retrouvez toutes les actions Zéro Déchet à mettre en place à l'école.

Recettes de produits ménagers maison

Kit de base pour des produits maison 

Les 7 ingrédients indispensables à avoir pour faire ses produits maison :

  • Eau
  • Microfibre
  • Vinaigre
  • Bicarbonate de soude
  • Cristaux de soude
  • Savon noir
  • Savon de Marseille

À utiliser seuls ou mélangés pour fabriquer d’autres produits d’entretien écologiques : nettoyant multi-usage, liquide vaisselle, lessive, nettoyant WC, crème à récurer... Mais attention à ne pas jouer au petit chimiste ! Complétez éventuellement ces indispensables avec quelques huiles essentielles, du percabonate de soude, du sel, de l’huile de lin...Bien sûr, achetez ces différents produits en vrac ou en grands conditionnements.

Le matériel nécessaire est :

  • Un entonnoir ;
  • Des flacons de récupe (vaporisateur, flacon verseur, bidon…)
  • Une casserole un peu usée pour faire chauffer certains ingrédients (pour ne pas utiliser une casserole « alimentaire ») ;
  • Une éponge qui gratte (ou un tawashi) ;
  • Quelques microfibres.

Nettoyant multi-usage 

Plutôt que d’utiliser plusieurs produits spécialisés (pour l’évier, pour le sol, pour les taques…), un multi-usages suffit souvent largement. Vous gagnez alors de la place dans ses armoires, vous produisez moins de déchets et vous économisez le coût d’une panoplie de produits.

Le produit vaisselle 

S’il existe maintenant de très nombreux produits vaisselle écologiques, fabriquer son produit vaisselle soi-même vaut la peine : c’est facile, économique et ça réduit les déchets.

Pour faire la vaisselle à la main :

Poudres vaisselle pour le lave-vaisselle :
Attention que les recettes pour lave-vaisselle sont plus délicates à réussir. La saleté de la vaisselle, la dureté de l’eau par ex. peuvent influencer considérablement le résultat.Ces recettes utilisent des cristaux de soude, du percarbonate de sodium et de l’acide citrique.

Le produit WC 

Pour désinfecter et nettoyer les sanitaires, on fabrique son propre produit WC. Il existe en deux versions : en gel, et liquide (sert aussi dans ce cas pour les vitres et les miroirs).  Il coûte 75 à 85% moins cher qu’un produit WC du commerce.

Le produit de lessive liquide 

Vous pouvez fabriquer votre lessive liquide avec du savon de Marseille, des cristaux de soude et de l’eau. Très économique, un litre revient à moins d’1€.

La crème à récurer 

Préparer une crème à récurer minute ? Facile !

Dans un pot, on mélange :

  • 5 càs de bicarbonate ;
  • 1 petite càc de savon liquide (savon noir ménager, détergent multi-usage ou liquide vaisselle écologique) ;
  • et de l’eau petit à petit jusqu’à obtenir une pâte.

Utilisez de l’eau froide pour éviter au bicarbonate de fondre. Vous pouvez ensuite récurer éviers, robinets, cuisinière, baignoire… avant de rincer.

La crème à récurer n’est pas toujours nécessaire : une microfibre et un peu d’eau, voire additionnée de vinaigre, nettoiera déjà les taques de cuisson, les éviers…

Le débouche-évier 

Quand un évier est bouché, deux possibilités :

  • Démonter le siphon. C’est le plus efficace et souvent, le plus rapide. Nettoyage impeccable à la clé. Nécessite que le siphon soit accessible facilement et… que vous ne soyez pas rebuté à l’idée de ce que vous allez y trouver ;
  • Utiliser du bicarbonate de soude : versez-le dans le trou de l’évier en poussant un peu si nécessaire. Versez ensuite le vinaigre. Le bicarbonate et le vinaigre réagissent ensemble (réaction acide + base) de qui « attaque » le bouchon. Laissez agir quelques minutes. Quand la réaction est terminée, rincer à grandes eaux, de préférence avec de l’eau bien chaude. Répéter l’opération si nécessaire.

Témoignages

Des cours de produits d'entretien donnés par la Croix Rouge de Belgique

Luc Swysen, président de la section locale d’Auderghem : « Avec plusieurs bénévoles de la section, nous organisons des formations de 4 heures pour apprendre aux participants à fabriquer leurs propres produits d’entretien, économiques et non polluants. Nous leur apprenons à décrypter les étiquettes figurant sur les emballages. Les participants repartent avec les recettes de sept produits ainsi que les adresses où trouver les ingrédients. Les produits sont emportés par les participants dans des contenants réutilisables, nous participons ainsi à la réduction des déchets. » 

Création d'un espace autonome pour la création de ses produits à Etterbeek

De nombreuses communes mènent des projets Zéro Déchet, comme à la Commune d’Etterbeek où, parallèlement à un programme d’ateliers, le CPAS a construit un espace autonome pour la création de ses produits ménagers à destination du public du CPAS (espace libellule). Le but de cette « borne » est de mettre à disposition des produits en vrac, des contenants et des fiches recettes pour offrir la possibilité aux usagers de l’épicerie sociale de réaliser en toute autonomie leurs produits d’entretien et de bénéficier d’ateliers pratiques sur ce thème. Retrouvez tous les projets inspirants des communes.

Des entreprises labellisées "Entreprise Ecodynamique" qui réduisent le nombre de produits et utilisent des produits simples

Des entreprises voulant diminuer leur impact sur l’environnement choisissent de se faire labéliser pour valoriser leurs démarches en eco-gestion. C’est le cas du cabinet d’avocats Praetica qui a intégré dans ses bonnes pratiques l’utilisation de produits d’entretien labellisés ou du vinaigre et du bicarbonate. Découvrez d’autres entreprises ecodynamiques.

Laurianne : « Nous limitons au maximum nos déchets »

« Notre recette de lessive zéro déchet ? Du savon de Marseille, de l’huile essentielle de lavande et du bicarbonate de soude. C’est vraiment facile à faire et ça marche très bien ! Pour le ménage, au lieu d’essuie-tout, on nettoie tout avec des chiffons et on essaie de recharger nos autres produits d’entretien au maximum dans des magasins en vrac. Pour se laver, on utilise des savons durs pour le corps et les cheveux, et de la pierre d’alun comme déodorant. J’utilise de l’huile d’amande douce pour me démaquiller et comme crème hydratante. C’est à peu près tout ce qu’il y a dans notre salle de bain ! »

En savoir plus

Date de mise à jour: 12/01/2021