Vous êtes ici

J’achète en VRAC et j’évite les emballages

Vous avez envie d’agir en profondeur ? De changer durablement vos habitudes de consommation ? D’autres l’ont déjà fait et partagent leur expérience. Ils en tirent plaisir et satisfaction : de faire soi-même, de retrouver l’indépendance et de faire partie d’un mouvement innovant qui préserve la planète.

Moins d’emballage et plus de vrac

L’achat en vrac permet d’éviter la production de déchets d’emballages (qui en plus, tendent à augmenter le prix du produit) et de se procurer uniquement la quantité nécessaire, évitant ainsi le gaspillage.

Il y a une foule de produits que vous pouvez aujourd’hui acheter en vrac :

  • des produits secs, comme les céréales, le riz, les pâtes, les fruits secs ;
  • des fruits et des légumes ;
  • des fromages et charcuteries à la découpe ;
  • des biscuits, du thé, des bonbons ;
  • des produits d’entretien;
  • Etc.

Où acheter en VRAC ?

Pour acheter en vrac, il n’est pas toujours nécessaire d’aller dans un magasin zéro déchet, il existe :

  • les vendeurs traditionnels : marché, commerces de proximité (fruits et légumes, olives et fruits secs, pain...) ;
  • les nouvelles structures : Groupes d’Achat Solidaires de l’Agriculture Paysanne, épiceries coopératives, magasins zéro déchet se créent et des grandes surfaces commencent à suivre le mouvement pour certains produits.
  • Bonnes adresses

Les contenants

Les contenants varient en fonction des produits: sacs en tissus, légers et faciles à glisser dans un sac de courses ou encore de jolis bocaux ou bouteilles en verre, pour conserver le goût sans négliger l’esthétique. De plus en plus de magasins décident de vendre en vrac et d’accepter les contenants apportés par les consommateurs

Magasins « contenant bienvenus »

Autocollant Contenants BienvenusAu marché ou dans les magasins bio. De nombreux commerçants acceptent aujourd’hui de remplir vos propres contenants de divers produits en vrac. Les magasins sont répertoriés sur la carte interactive développée par l’asbl Zero waste Belgium et vous pouvez notamment les identifier via l’autocollant suivant « Contenants bienvenus – Eigen verpakkingen welkom ».

Privilégier les grands conditionnements

Quand on ne peut pas éviter les emballages, il est nécessaire de modifier ses comportements d’achat en faisant des choix écoresponsables. Il convient donc de bien choisir entre les petits et les grands contenants en fonction de ses besoins. Le mieux étant d’opter pour les grands conditionnements chaque fois que cela est possible.

Parce que ce geste simple est le meilleur moyen de limiter sa production de déchets. En effet, saviez-vous qu’en achetant une compote de 750 g au lieu de compotes individuelles, vous réduisiez le poids de vos déchets de 6,5 kg par an ? Ce geste vous fait en outre économiser plus de 136 euros par an. Il en est de même lorsque vous achetez une bouteille de soda au lieu de cannettes soda : vos déchets diminuent de 1 kg par an et vous faites plus de 26 euros d’économies par an…

Vous l’aurez compris, privilégier les grands contenants, ce n’est pas seulement bon pour le portefeuille. C’est surtout un geste favorable pour la planète puisque l’on réduit la quantité d’emballages que l’on dépose dans le bac de récupération. De plus, il faut savoir que les petits contenants, contrairement aux grands, ne sont pas toujours recyclables. C’est le cas notamment pour les yaourts.

Attention cependant au gaspillage !

Nous tenons à préciser que cette recommandation n’est pas à prendre au pied de la lettre. Ce geste ne doit pas être systématique, mais il doit être pris en tenant compte de votre consommation. Aussi, posez-vous la question suivante avant d’acheter un produit présenté en grand format : vais-je pouvoir, oui ou non, terminer ce produit à temps ? Et si vous n’êtes pas certain de pouvoir répondre oui à cette question, il vaut mieux opter pour des petits contenants. Cela vous évitera de faire du gaspillage.

Pour éviter le gaspillage, le mieux est de privilégier les grands conditionnements pour l'achat des produits suivants :

  • les produits non périssables (par exemple le savon) ;
  • les denrées alimentaires qui se conservent très longtemps sans souci (par exemple les épices, le thé et le café ou les céréales : les dates de péremption de ces produits-là sont généralement très éloignées).

Témoignage

Véronique :« Marre des sacs à vrac plastiques » !

« Suite à un reportage à la télévision, j’ai découvert cette alternative de sacs à vrac en lin à usages multiples. J’en ai acheté pour les légumes, les fruits et le pain. Il en existe des petits, des grands, imperméabilisés, etc. Les caissiers dans les grandes surfaces n’ont pas encore l’habitude d’en voir mais trouvent cela génial ! »

Passez à l’action

  • En fréquentant les nombreux marchés de Bruxelles : voir la liste sur www.marches-de-belgique.be et sur www.bioguide.be/marches (marchés bios)
  • En vous fournissant dans les magasins de vrac, dont la liste de « Zéro Carabistouille » (blog d’une famille bruxelloise zéro déchet) est tenue régulièrement à jour : https://zerocarabistouille.be > Adresses > Les magasins (objectif) zéro déchet et de vrac en Belgique.
  •  En apportant vos propres contenants au magasin identifié avec l’autocollant « Contenants Bienvenus » : www.zerowastebelgium.org/fr/carte
  • En se fournissant via des paniers bios : www.bioguide.be/paniers
  • En devenant membre d’un GASAP (Groupe d’Achat Solidaire pour l’Agriculture Paysanne) : il s’agit de groupements de citoyens qui s’associent directement avec un producteur paysan pour acheter de façon régulière et à long terme, et ce en circuit-court, de quoi se nourrir en produits de saison de qualité : www.gasap.be
Date de mise à jour: 06/11/2018