Vous êtes ici

Bien entretenir le sol de son potager en hiver

C’est l’hiver, la nature et votre potager sont au repos. Tout votre potager ? Non ! Un petit peuple d’irréductibles habitants du sol résiste encore et toujours à la léthargie. Avez-vous déjà remarqué que la neige fond plus vite sur un sol bien vivant ? En fait, c’est l’activité de nos petites bêtes qui fait office de chauffage. Certes, l’activité de tous ces petits êtres ralentit au fur et à mesure que le froid prend le dessus, mais ils sont bel et bien encore présents et ont besoin qu’on les chouchoute.  N’oublions donc pas qu’ils sont là et rendons leur la vie plus facile.

 

 

Protéger le sol

Nous l’avons déjà dit en automne, il est extrêmement important d'offrir une couverture au sol pendant l’hiver. En effet, c'est durant cette période que les pluies, nombreuses, vont l'agresser en lessivant les éléments intéressants et le compacter s'il reste nu. Et puis, notre peuple d’irréductibles habitants du sol a besoin de nourriture et de protection contre le gel. Dès le début de l’automne et pendant tout l’hiver, il est donc important de veiller à protéger le sol.

Si vous n’avez pas encore pu mettre une couverture en place, ne tardez pas à le faire. A cette saison, vous n’avez plus beaucoup de choix quant à la couverture à appliquer : il est trop tard de mettre en place des engrais vert ou la plupart des cultures d’hiver.

Voilà donc les options du moment :

  • Une culture d’hiver : si vous ne l’avez pas encore fait, profitez des premiers jours de novembre pour semer des fèves des marais et pour planter ail d’automne, échalote et oignon d’hiver. N’hésitez pas à protéger le sol et vos plantes avec un léger paillage entre les plantes ou avec un voile d’hivernage . Les plantes semées ou plantées à cette saison ne vont pas avoir un développement très fort et laisseront des bonnes parties de sol à nu. Évitez tout de même à étouffer vos plantules tout justes germées sous un gros paillage.

  • Avec un paillis naturel : paillez le sol sur une 10aine de centimètres. Cela peut se faire avec de la paille, évidemment, mais vous pouvez aussi utiliser des feuilles d'arbres ou des tailles de haies. En plus de protéger le sol, cette couche de paillis sera peu à peu décomposée par les organismes vivants et enrichira votre sol. A défaut de disposer d’éléments naturels, pensez à un géotextile ou un carton recouvert de terre.

Si vous choisissez un paillage à base de feuilles mortes, il est possible que tout soit décomposé avant le fin de l’hiver, surtout si la saison est douce et les organismes du sol bien actifs. Dans ce cas, pensez à remettre une couche pour ne pas laisser le sol à la merci des intempéries !

Si vous travaillez en bacs et sacs : Les bacs sont plus sensibles au gel car l'inertie thermique est moindre. Cela est d’autant plus vrai pour les petits bacs, les sacs ou des bacs surélevés que le gel peut atteindre de tout coté. Paillez donc plutôt deux fois qu'une ! Attention aux pots en terre cuite, qui peuvent briser à cause du gel. Si vous ne savez pas les rentrer, vous pouvez les envelopper dans une vieille couverture en cas de grand froid.

 

 Page précédente : Bien entretenir le sol de son potager en automne

Date de mise à jour: 30/06/2021