Vous êtes ici

Bien entretenir le sol de son potager en été

Votre potager est en pleine production en été, les récoltes des légumes printaniers sont terminées et de la place se libère. Avec l’été arrivent les fortes chaleurs et les pluies intenses. Vous devrez donc porter une attention particulière à vos cultures durant cette période.

 

 

 

 

Protéger le sol

Éviter le dessèchement

 En été, et certainement durant les mois de juillet et août, un défi au potager est la gestion de l’eau, surtout durant les vacances (départ en vacances, absences prolongées,…). Il fait chaud, il fait (souvent) sec, vos plantes risquent de souffrir – mais pas qu’elles ! Les organismes du sol ont aussi besoin de leur dose du liquide vital.

Avant de penser « arrosage », limitez les besoins en eau !

Le paillage ou les cultures intercalaires (= entre les lignes) empêcheront l'évaporation excessive de l'eau. Utilisez de la paille, mais aussi la tonte d’herbe (toujours en très fine couche), les mauvaises herbes arrachées (sans les graines et les racines), les restes des légumes récoltés,… pour garder votre sol à l’abri des rayons de soleil.

Si un arrosage est réellement nécessaire, procédez plutôt à un bon arrosage une à deux fois par semaine qu’à de petites arrosages chaque jour : les plantes sont ainsi incitées à faire des racines en profondeur pour aller chercher l’eau. Sans compter que c’est l’eau que vous versez en surface qui s’évaporera en premier lieu.

Vous trouverez plus d'informations et d’astuces dans la thématique « l’eau au potager ».

Protéger le sol contre la pluie

 Si les pluies sont plus rares en été, elles peuvent être intenses ; l'impact des gouttes n'est alors pas négligeable. Si le sol est resté à nu entre les cultures, la terre risque de se transformer en boue puis en croûte imperméable en séchant. Cela aura de fâcheuses conséquences : mauvaise infiltration de l'eau, difficulté pour les graines de lever, manque d’oxygène pour les racines et la vie du sol, etc.).

Pour éviter cela, n'hésitez pas à pailler entre les cultures, à installer des cultures couvrantes et à croissance rapide (épinards, salade à couper, roquette...) ou encore à être clément avec les mauvaises herbes, sans les laisser prendre le dessus, bien entendu. Renseignez-vous, car certaines sont comestibles et parfois délicieuses (pissenlit, plantain, mouron des oiseaux,...).

Nourrir le sol

En été, vos plantes sont en pleine croissance et la formation des légumes-fruits commence. Elles ont donc de grands besoins en nutriments. Il peut être intéressant d’ajouter un peu de compost bien mûr pour les plantes gourmandes (rhubarbe, courgette, potiron, tomate, choux, etc.).

Lorsque vous récoltez vos légumes, laissez les racines en place : elles nourriront le sol en profondeur en se décomposant. Évidemment, cela ne vaut pas pour les légumes-racines !

Bien sûr, une couverture végétale sur le sol nourrit également le sol par sa décomposition.

 

 Page précédente : Bien entretenir le sol de son potager au printemps

 Page suivante : Bien entretenir le sol de son potager en automne

Date de mise à jour: 04/08/2021