Vous êtes ici

Gestion des risques et des déchets

a. Déchets dangereux
b. Rejets des eaux usées

a. Déchets dangereux 

Exemples de déchets dangereux

Gaz dangereux en récipients à pression mis au rebut (halons compris)

Catalyseurs usés contenant de l’acide phosphorique

Liquides usés, employés comme catalyseurs

Permanganates, par exemple permanganate de potassium

Chromates, par exemple chromate de potassium, dichromate de sodium ou de potassium

Peroxydes, par exemple peroxyde d’hydrogène

Médicaments cytotoxiques et cytostatiques

Solvants

Acides

Déchets basiques

Tubes fluorescents et autres déchets contenant du mercure

Huiles et matières grasses non alimentaires

Déchets qui représentent des risques d’infection

Les équipements mis au rebut contenant des chlorofluorocarbones

Les déchets dont la collecte et l’élimination font l’objet de prescriptions particulières vis-à-vis des risques d’infection

Les produits chimiques dangereux de laboratoire, d’origine minérale ou organique, mis au rebut

  • Il est interdit de déverser dans les eaux usées des produits toxiques pour l’eau ou dangereux pour l’environnement.
  • Il est interdit de déverser dans les eaux usées de nouveaux produits dont la dangerosité n’est pas encore établie.
  • Équipez votre laboratoire de touries de récupération de produits chimiques dont le rejet à l’égout est interdit.
  • Evacuez tous vos déchets de laboratoire dangereux via un opérateur autorisé en Région de Bruxelles-Capitale.

Demandez un document de traçabilité prouvant l'élimination de vos déchets.
Conservez  ceux-ci ou leurs copies pendant 5 ans et tenez-les à disposition de Bruxelles Environnement.

Top

b. Rejets des eaux usées

  • Prévoyez un réseau d’égouttage spécifique pour vos eaux usées de laboratoires afin qu’elles soient collectées séparément des eaux domestiques ; ainsi qu’un lieu de prélèvement (puits de mesure) sur la conduite d’évacuation permettant le prélèvement d’échantillons. 
  • Les eaux usées du laboratoire ne peuvent être mélangées aux eaux usées domestiques qu’après le point de prélèvement (puits de mesure) des eaux du laboratoire.
  • Des normes sectorielles doivent être respectées. 

    Normes de rejet en égout public

    Nature de la substance dangereuse relevée par échantillonnage dans l’eau usée

    Densité de la substance

    DCO (demande chimique en oxygène)

    < 2000 mg/l

    Conductivité *

    < 5000 µS/cm

    Hydrocarbures non polaires (extractibles au C2 Cl4)

    < 50 mg/l

    Cadmium

    < 0,010 mg Cd/l

    Mercure

    < 0,002 mg Hg/l

    Chrome

    < 0,5 mg Cr/l

    Cuivre 

    < 0,5 mg Cu/l

    Plomb

    < 0,5 mg Pb/l

    Nickel

    < 0,5 mg Ni/l

    Zinc

    < 3 mg Zn/l

    Composés organohalogénés volatils

    VOX < 0,2 mg/l

    Composés organohalogénés extractibles

    EOX < 0,1 mg Clorg/l

    *Dans le cas où, pendant l'échantillonnage, il y a une régénération d'un adoucisseur de l'eau en cours, la norme de conductivité n'est pas d'application.

    Normes de rejet en eau de surface

    DCO

    < 120 mg/l  

    Conductivité*

    < 5.000 µS/cm

    Azote total

    < 2.000 eq : pas de norme

    2.000 ≤ eq < 4.000 eq < 20 mg/l

    ≥ 4.000 eq < 15 mg/l

    Phosphore total

    < 2.000 eq : pas de norme

    2.000 ≤ eq < 100.000 eq< 2 mg/l

    ≥ 100.000 eq   < 1 mg/l

    Cadmium

    < 0,010 mg Cd/l

    Mercure

    < 0,002 mg Hg/l

    Chrome

    < 0,5 mg/ Cr/l

    Cuivre

    < 0,5 mg Cu/l

    Plomb

    < 0,5 mg Pb/l

    Nickel

    < 0,5 mg Ni/l

    Zinc

    < 3 mg Zn/l

    Hydrocarbures mono-aromatique

    BTEX < 0,1 mg/l

    (somme benzène, toluène, ethylbenzène, xylène)

    Composés organo-halogénés adsorbables

    AOX < 1 mg/l

    Composés  organo-halogénés extractibles

    EOX < 0,01 mg Clorg/l

    *    Dans le cas où, pendant l’échantillonnage, il y a une régénération d’un adoucisseur de l’eau en cours, la norme de conductivité n’est pas d’application.

Top

Date de mise à jour: 19/07/2019