Vous êtes ici

Zones protégées

Zone de captage d’eau destinée à la consommation humaine

Une zone de captage et des zones de protection périphériques ont été délimitées au Bois de la Cambre et dans la Forêt de Soignes par arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 19 septembre 2002  y réglementant les activités anthropiques afin de préserver la qualité et la pérennité des captages d’eau souterraine exploités par VIVAQUA et dont l’eau alimente le réseau de distribution.

Ces captages sont alimentés par la masse d’eau souterraine des Sables du Bruxellien et de l’Yprésien_Br05. La surveillance qualitative et quantitative de l’eau souterraine présente dans la zone d’alimentation de ces captages est assurée par Bruxelles Environnement et l’exploitant d’eau, Vivaqua qui assure également la protection de ses captages.

Dans les zones de captages et les zones de protection 1, ne sont autorisées que les activités en rapport direct avec la protection des eaux souterraines et la production d'eau.

En zones de protection 2 et 3, certains actes et travaux sont soit interdits, soit soumis à des conditions spécifiques à l’occasion de permis d’urbanisme et/ou d’environnement.

 

Zone vulnérable aux nitrates de sources agricoles

Malgré des activités agricoles peu présentes en Région de Bruxelles-Capitale, une zone vulnérable aux nitrates de sources agricoles a été délimitée sur le territoire bruxellois afin de protéger les eaux souterraines et de surface de la pollution provoquée par les nitrates d’origine agricole et de prévenir toute nouvelle pollution de ce type en vue de la production d’eau potable et de la lutte contre l’eutrophisation des eaux de surface.

La zone vulnérable délimitée par arrêté ministériel du 25 mai 1999 est pratiquement identique à la zone de protection des captages d’eau destinée à la consommation humaine, elle diffère au niveau de son extrémité sud-est et de son extrémité nord.

Une surveillance nitrique (NO3-, NO2-, NH4+) y est assurée par Bruxelles Environnement et l’exploitant d’eau, Vivaqua.

Un code de bonnes pratiques agricoles, applicable aux agriculteurs sur base volontaire, figure en annexe de l'arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 19 novembre 1998 relatif à la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles.

Ecosystèmes aquatiques et terrestres dépendant des eaux souterraines 

La Woluwe ainsi que 4 types d’habitat Natura 2000 localisés dans les Zones Spéciales de Conservation (ZSC I et II) sont respectivement des écosystèmes aquatiques et terrestres dépendants directement de la masse d’eau souterraine des Sables du Bruxellien et de l’Yprésien. Cette nappe libre contribue en effet à l’alimentation de la rivière et de ses écosystèmes terrestres.

A cette fin, un suivi quantitatif et qualitatif particulier est réalisé dans ces zones. Des critères spécifiques de qualité pour cette masse d’eau souterraine ont été établis pour garantir un état de conservation favorable pour les habitats et les espèces dans ces zones.

Il s’agit des habitats :

  • 6430 : Mégaphorbiaies hygrophiles d'ourlets planitiaires et des étages montagnard à alpin
  • 7220* : Sources pétrifiantes avec formation de travertins (Cratoneurion)
  • 9160* : Chênaies pédonculées ou chênaie-charmaies subatlantiques et médio-européennes du Carpinion betuli
  • 91E0* : Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Date de mise à jour: 03/05/2019