Vous êtes ici

Brussels confined System Model (BCSM)

Les potentielles interactions hydrogéologiques entre l’UH/RBC_8 Aquifère des sables du Landénien et l’UH/RBC_10 Système aquifère des craies du Crétacé et du socle paléozoïque sous-jacent poussent Bruxelles Environnement à envisager le développement d’un modèle intégré relatif au système captif : Brussels confined System Model (BCSM).

Ce modèle engloberait le précédent modèle HYDROLAND ainsi que les différentes unités hydrogéologiques composant le système captif. Il a l’ambition d’être plus complet et précis que le modèle HYDROLAND en assurant notamment :

  • une meilleure définition des structures géologiques notamment par une discrétisation plus fine permettant notamment de modéliser chaque unité hydrogéologique du système captif ;
  • une meilleure représentativité des relations inter-aquifères ;
  • une meilleure définition de l’infiltration grâce notamment à l’exploitation des résultats du modèle hydrologique Wetspass (O. Batelaan, Y. Meyus  et F. De Smedt  - 2007) ;

     O. Vrije Universiteit Brussel & K.U.Leuven), Y. Meyus (Vrije Universiteit Brussel) et F. De Smedt (Vrije Universiteit Brussel)

A l’instar de son « voisin du dessus » BPSM, les objectifs poursuivis par BCSM sont les suivants :

  • développer  un outil de gestion stratégique de la ressource en eau souterraine du système captif, permettant de simuler les pressions quantitative et qualitative s’exerçant sur les eaux souterraines. Ce modèle a pour ambition de constituer à terme un modèle hydrogéologique de référence, outil indispensable à la gestion intégrée des eaux souterraines du système captif permettant également de procéder à des simulations des flux thermiques (géothermie) et du transport de polluant (diffusion & dispersion) ;
  • constituer des cartes piézométriques de référence pour chaque unité hydrogéologique aquifère composant le système captif bruxellois à savoir :
    • UH/RBC_8 Aquifère des sables du Landénien
    • UH/RBC_10 Système aquifère des craies du Crétacé et du socle paléozoïque

Actuellement, certaines contraintes ne permettent pas un développement optimal de BCSM. En particulier le manque de connaissance des structures relatives aux unités stratigraphiques les plus profondes : US/RBC_101 Craies de Gulpen et US/RBC_102 Socle Paléozoïque. Une meilleure représentation des structures via la réalisation de campagnes sismiques pourrait permettre dans le cadre d’une prochaine version de Brustrati3D de régler ce problème dans les années à venir.

 

Date de mise à jour: 07/03/2019