Vous êtes ici

Ecopotentiel

Au niveau mondial, la protection de la biodiversité constitue, avec le réchauffement climatique, l’un des enjeux majeurs de ce siècle. Grâce à de nombreux espaces verts et jardins privés, Bruxelles possède un capital biologique non négligeable et diversifié. Mais la ville n’échappe pas à la pression urbanistique. Or, pour préserver la qualité de vie des habitants, il est indispensable de préserver et même développer la présence de nature à Bruxelles. Tous les espaces aménagés peuvent contribuer à cet objectif et aider également à reconnecter des habitats fragmentés, permettant une meilleure circulation de la faune et de la flore.

L’écopotentiel est un coefficient de potentiel de biodiversité. Il s’agit d’un indicateur qui qualifie le potentiel représenté par un site pour le développement de la biodiversité. Il permet à chacun d’évaluer ce potentiel en fonction des types de surfaces concernées. Son objectif est d'optimiser l'accueil de la biodiversité dans les espaces verts. Il s'agit d'une version modifiée du CBS+ pour les espaces verts qui contient donc de nombreuses catégories concernant la gestion de surfaces végétalisées.

Chaque type de surface est dotée d’un facteur de pondération, défini selon son intérêt écologique, qui varie entre 0 et 0,9, les plus hautes valeurs représentant des surfaces au potentiel très élevé. La valeur de 1 n’a volontairement pas été utilisée car elle représente une surface idéale, voire utopique.

L’écopotentiel varie donc entre 0 et 0,9 : plus la valeur est élevée, plus le site est potentiellement intéressant pour le développement de la biodiversité.

Date de mise à jour: 22/09/2020
Documents: