Vous êtes ici

Chauffe-eau solaire

Comme pour les panneaux solaires photovoltaïques, le soleil constitue aussi une fantastique source d'énergie renouvelable pour alimenter un chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire est intéressant pour les familles, mais aussi pour les gros consommateurs d'eau chaude, comme les immeubles d'habitation ou les piscines publics.

 

 

 

 

Un chauffe-eau solaire vous apporte de nombreux avantages :

  • Le chauffe-eau solaire est financièrement avantageux.  Cette technologie efficace, rentable et écologique peut réduire considérablement votre facture énergétique. Cette installation vous permet de disposer d'eau chaude à un prix inférieur au prix du marché et qui ne fluctue pas dans le temps. De plus, vous avez droit à une prime et l'achat d'un chauffe-eau solaire est éligible au Prêt vert bruxellois.
  • Son installation ne demande pas beaucoup de travail administratif. Cela ne vous oblige pas à changer de fournisseur d'énergie et le chauffe-eau solaire n'a pas d'impact sur le cadastre de votre maison. Un permis d'urbanisme n'est généralement pas nécessaire.

Découvrez rapidement si le toit de votre bâtiment convient au placement d'un chauffe-eau solaire grâce à la carte solaire.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Des panneaux solaires thermiques transforment les rayons du soleil en chaleur, qui est acheminée jusqu’à un ballon de stockage, où l’eau est chauffée ou préchauffée. Si la température n’est pas assez élevée ou si la demande en eau chaude est importante, votre chauffe-eau traditionnel prend le relais. Vous consommez ainsi moins de combustibles d'origine fossile et utilisez une énergie propre et renouvelable. Attention : même si vous installez un chauffe-eau solaire, vous aurez toujours besoin d'un système d’appoint, pour chauffer votre eau dans le cas de journées nuageuses. Ce système d’appoint peut être par exemple une résistance électrique dans le ballon d’eau chaude solaire ou un échangeur connecté à votre chaudière.

Les panneaux thermiques peuvent également être utilisés pour chauffer votre maison. Dans ce cas, l'eau des radiateurs est préchauffée dans le chauffe-eau solaire. Demandez à votre installateur si cette option est intéressante pour vous.

Vous trouverez de plus amples informations techniques sur le fonctionnement d'un chauffe-eau solaire et sur les différents types de collecteurs et de systèmes dans le Guide Bâtiment Durable.

Réalisez votre projet en 3 étapes

Besoin d’aide ?  Bénéficiez de conseils d'experts et gratuits

Étape 1: Calculez votre potentiel sur la carte solaire

La carte solaire calcule combien vous coûterait l'installation d'un chauffe-eau solaire et combien cela pourrait vous rapporter. Le type et la dimension de votre installation dépendent directement de vos besoins annuels en eau chaude. Ceux-ci varient d’un ménage à l’autre, la moyenne se situant entre 25 et 60 litres d’eau chaude à 60°C par personne et par jour, soit de 10 à 20 m³ par personne et par année. Une installation de 3 à 4 m² de panneaux solaires thermiques peut couvrir jusqu’à 60% des besoins annuels d’eau chaude sanitaire d’un ménage de 4 personnes.

Pensez aussi à l'évolution de votre consommation de chaleur et évitez d'installer un trop grand chauffe-eau solaire. Commencez par ces conseils pour réduire votre consommation :

  • Prenez une douche au lieu d'un bain
  • Installez une pommeau de douche économe
  • Lavez vos vêtements à basse température
  • Rincez vos mains et brossez-vous les dents à l'eau froide.

Pour un projet dans le secteur tertiaire ou pour des immeubles à appartements, une bonne évaluation des quantités d'eau chaude nécessaires et une analyse précise du potentiel des bâtiments constituent des conditions préalables à toute installation. Pour ce type de grandes installations, divers outils de calcul sont disponibles dans le Guide Bâtiment Durable.

Étape 2 : Choisissez un installateur certifié

Pour bénéficier de la prime, vous devez choisir un installateur certifié. Certaines entreprises ont également un label supplémentaire tel que Quest. Quest est un organisme indépendant qui décerne des labels aux installateurs qui se distinguent par la qualité de leurs prestations, leur compétence technique et leur engagement de résultat. Demandez des devis à plusieurs installateurs pour comparer les prestations proposées. Incluez également les résultats de la carte solaire dans la demande de devis ; cela permettra aux installateurs d'affiner le résultat pour l'adapter idéalement à votre toiture.

Posez les bonnes questions à l'installateur de votre chauffe-eau solaire 

Posez les 8 questions suivantes à l'installateur : 

  1. Ma toiture est-elle en bon état ? Si vous avez un toit plat, demandez si la structure peut supporter le poids des panneaux solaires. Avant d'installer des panneaux, veillez aussi à ce que l'isolation de votre toit soit correcte.
  2. L'installateur connecte vos panneaux extérieurs au ballon intérieur à l'aide de câbles. Dans ce cadre, il doit s'assurer que ni l'eau ni le vent ne peuvent pénétrer à l'intérieur. Comment s'en assure-t-il ?
  3. D’où viennent les panneaux solaires et le chauffe-eau (qui doivent être au moins de classe A) ? Le matériau doit être conforme aux normes européennes. En général, les chauffe-eau solaire européens sont des produits de haute qualité.*
  4. L'isolation du ballon est-elle suffisante pour entrer en ligne de compte pour bénéficier de la prime ? *
  5. Est-il judicieux d'installer également des panneaux thermiques pour mon chauffage ?
  6. Quelles garanties l'installateur offre-t-il ?
    1. Pour les travaux : la période de garantie légale sur les interventions, en cas de problèmes éventuels avec l'installation, est d'au moins 2 ans. * Pour les problèmes d'étanchéité au vent et à l'eau de la couverture de toiture, la garantie est de 10 ans.
    2. Pour le matériel : au moins 10 ans sur les panneaux, 5 ans sur le ballon et 2 ans sur les autres pièces.
    3. Pour le fonctionnement : avez-vous reçu une garantie de rendement ?  Pour les grandes installations, l'offre doit inclure un calcul précis de la production d'eau chaude prévue, réalisé à l'aide d'un logiciel de simulation. Pour ces mêmes installations, vous pouvez ajouter une garantie de rendement dans le cahier des charges qui oblige l'installateur à vous indemniser si la production est inférieure à la production garantie. Les documents de référence sont disponibles dans le Guide Bâtiment Durable*
  7. Y a-t-il un contrat de maintenance ? Dans l'affirmative, quels en sont le coût et les conditions ? Pour les grandes installations, il est fortement recommandé de prévoir une clause ou un contrat spécifique pour cette maintenance dès le début de l'installation.
  8. Le prix total inclut-il les éléments suivants :
    1. un compteur de chaleur intégrateur, qui doit pouvoir déterminer la quantité d'énergie renouvelable produite, tant à un moment donné que pendant toute la durée de vie de l'installation ? *
    2. un débitmètre, un compteur d'eau sanitaire et un capteur de température, afin de vérifier le bon fonctionnement de l'installation ? *
    3. un schéma des principes de l'installation ? *
    4. le travail administratif lié à l’introduction d’une demande de prime énergie ou autre soutien éventuel?

* Ces éléments sont nécessaires pour avoir accès aux mesures d'aide financière.

Pour éviter les mauvaises surprises, exigez un engagement clair dans l'offre au niveau des éléments mentionnés ci-dessus.

Les réponses à ces questions vous aideront à choisir un installateur compétent.

Étape 3 : Occupez-vous de l'aspect administratif

Si votre installateur ne s'occupe pas des formalités administratives nécessaires, c'est à vous qu'il revient de vous en occuper :

  • Permis d'urbanisme : Habituellement, aucun permis n'est requis pour les panneaux solaires qui ne sont pas visibles de la voie publique ou qui sont intégrés dans la surface du toit ou montés parallèlement à la surface sur le toit. Renseignez-vous toutefois auprès du service de l'urbanisme de votre commune. Si votre immeuble est un bâtiment classé, vous aurez toujours besoin d'un permis.
  • Cadastre : Les panneaux solaires n'ont aucun impact sur le calcul de votre cadastre. La seule chose à faire, c'est d'informer le cadastre dans les 30 jours suivant l'installation des panneaux solaires.
  • Primes et autres mesures d'aide : La Région de Bruxelles-Capitale octroie une prime énergie pour encourager l'installation d'un chauffe-eau solaire destiné à la production d'eau chaude. Ces aides peuvent couvrir jusqu’à 50% du coût d’installation. Pour financer les frais d'installation, vous pouvez aussi recourir à un prêt.
  • Faites modifier votre certificat PEB : maintenant que vous produisez votre propre énergie verte, le rendement énergétique de votre habitation s'est amélioré. Pour cette raison, faites adapter votre certificat PEB par votre certificateur PEB.

Profitez de votre chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire est un appareil efficient et le matériau dans lequel il est fabriqué est fiable. Avec quelques bonnes habitudes, votre investissement durera au moins 25 ans.

Utilisez votre chauffe-eau solaire au maximum en branchant votre lave-vaisselle et votre lave-linge sur votre circuit d'eau chaude. Cela revient moins cher que quand les machines doivent chauffer l'eau. Les machines à laver et les lave-vaisselles ont des éléments chauffants qui consomment beaucoup d'électricité. Il existe 3 techniques, appelées « hotfill » en anglais :

  • Vous achetez un dispositif de remplissage à chaud spécifique.
  • Vous installez une vanne thermostatique. 

    C'est une valve qui fonctionne comme un mitigeur de douche. La vanne mélange l'eau à la température choisie. L'inconvénient, c'est que la machine à laver ne peut pas laver et rincer à l'eau froide.

  • Pour résoudre cela, vous pouvez installer un réservoir de remplissage à chaud entre vos robinets d'eau chaude et d'eau froide et votre machine. 

Cet appareil permet de faire le prélavage et le rinçage à l'eau froide et le lavage principal avec de l'eau chaude à la bonne température. Il existe sur le marché des réservoirs de remplissage à chaud programmables pour plusieurs lavages.

Vous pouvez également optimiser l'utilisation de votre chauffe-eau solaire en concentrant votre consommation d'eau chaude sur l'après-midi et le soir. Parce que peu importe la qualité de l'isolation de votre chauffe-eau, il perdra de la chaleur la nuit. Il est donc préférable de prendre une douche le soir plutôt que le matin.

Entretenez régulièrement votre installation

Correctement placé par un professionnel et bien entretenu, votre chauffe-eau solaire a une durée de vie de plus de 25 ans sans maintenance intensive. Certains éléments s’usent cependant et doivent être contrôlés, voire remplacés :  

  • Suivez votre production d’eau chaude 

    Vérifiez qu’elle correspond à la production attendue. Un outil en ligne comme EnergieID peut vous aider à en faire le suivi. Rappelez-vous qu’un écart de rendement peut être lié à des problèmes techniques.

  • Il est recommandé de chauffer le ballon après une longue absence 

    Sauf si le ballon est déjà très chaud en raison d'un fort rayonnement solaire, il est recommandé de le chauffer à 60°C pendant 10 minutes. En tout cas, il faut toujours vidanger l'eau chaude avant de prendre une première douche. Ceci afin d'éviter une éventuelle prolifération de la bactérie Legionella.

  • Tous les ans, idéalement en automne, faites contrôler votre installation par un chauffagiste, en même temps que l’entretien de votre chaudière au mazout ou au gaz.
  • Tous les 3 ou 4 ans, faites réaliser par un professionnel la vidange du ballon pour le débarrasser des dépôts de calcaire et éventuellement remplacer l’eau glycolée si votre installation en contient.

Dans le Guide d'entretien d'un chauffe-eau solaire individuel, vous trouverez un aperçu détaillé des opérations à effectuer pour garantir un entretien optimal de votre chauffe-eau solaire. Pour les grands chauffe-eau solaires, vous pouvez consulter le Guide de maintenance pour le responsable technique /énergie dans le Guide Bâtiment Durable.

Si vos panneaux solaires thermiques ont plus de 25 ans et que leur production n'est plus optimale, il est temps de les remplacer. Vous pouvez demander à l'installateur qui place vos nouveaux panneaux solaires qu'il reprenne gratuitement les anciens panneaux et votre chauffe-eau solaire, exactement comme lors du remplacement d'une chaudière à condensation. Les panneaux seront recyclés pour au moins 85 %.

Date de mise à jour: 17/12/2018