Vous êtes ici

Bois (professionnels)

De quoi s’agit-il ?

On distingue différents types de bois selon leur traitement chimique. Votre collecteur vous proposera la meilleure option (offre mixte ou séparée) en fonction des quantités produites.

  • Les bois non traités (« bois A ») comprennent les palettes, les caisses et cageots en bois massif, mais aussi le bois de fardage non traité, les dévidoirs, mais aussi les restes de sciure ou le bois de fardage non traités, le bois de construction, notamment les poutres, madriers, demoiselles et coffrages, pour autant qu’ils et ne soient pas entrés en contact avec des matières dangereuses, n’aient pas été traités ou ne soient pas souillés par des résidus de construction (par exemple du béton). Les déchets de bois « massif » peuvent être revalorisés pour fabriquer de nouveaux matériaux.
  • Les bois traités (« bois B ») sont les bois peints, vernis ou collés : caisses à fruits et légumes, bois agglomérés, contreplaqués, bois avec textile, carton ou plastique. Ils sont généralement incinérés pour produire de l’énergie. Ils comprennent les panneaux en triplex, multiplex, OSB, MDF < 50%, aggloméré et particules (unalite), les bois “souillés” (par exemple bois de coffrage avec déchets de ciment), le bois contreplaqué, le bois lamellé, le bois de démolition (portes, fenêtres, …), les meubles en bois, le plancher en bois.
  • Les bois fortement traités (« bois C ») comprennent tous les déchets de bois imprégnés, contaminés et/ou dangereux. Ils proviennent de secteurs spécifiques : les traverses de chemin de fer, les carports (abris en bois pour voitures), les poteaux électriques en bois, le bois imprégné (traité pour l’étanchéité, teinté dans la masse), les abris de jardin en bois et les poteaux de clôtures en bois.

Comment les éliminer ?

Vous pouvez stocker vos déchets de bois non traités et traités dans des conteneurs adaptés en fonction de la quantité de déchets que vous produisez. Ils devront faire l’objet d’un enlèvement par un collecteur enregistré.

Les bois fortement traités ne peuvent pas faire l’objet d’un recyclage. Ils doivent être stockés séparément et être enlevés par un collecteur de déchets agréé pour l’enlèvement de déchets dangereux. Ces bois sont destinés à la valorisation énergétique.

Bonnes pratiques

Si vos quantités de bois non traité sont peu importantes, vous pouvez les stocker et les faire enlever avec le bois traité. Mais sachez que mélanger les flux de bois A et B implique de se faire collecter l'ensemble du flux dans la catégorie la plus chère, et avec la plus faible valorisation. Si vous éliminez une quantité suffisante de bois non traité, il peut être plus intéressant pour vous de les séparer.

En fonction de votre capacité de stockage, votre collecteur peut vous proposer de reprendre vos palettes avec un tarif de rachat en fonction de leur état.

Beaucoup de palettes sont consignées ! N’hésitez pas, lorsque c’est le cas, à discuter avec votre fournisseur sur la manière de pouvoir leur rendre ces palettes et récupérer ainsi la caution. Vous pouvez également transformer vos palettes non consignées en meubles ou jardinières.

Les déchets de bois « massif » ou de coffrage peuvent être revalorisés pour fabriquer de nouveaux matériaux. À Bruxelles, les bois de chantier (coffrage, par ex.) triés et sont récupérés par la Ferme Nos Pilifs pour la création d’une filière de valorisation des bois. Plus d’info : Eric Frère bout2bois@pilifs.be tél : 02 266 10 39

Les morceaux de bois pourris ou vermoulus doivent être également triés.

Stockez vos bois fortement traité dans un entrepôt propre et bien aéré, et placez toujours un extincteur adapté à proximité des zones d’entreposage.

Outils

  • Outils de communication gratuits 
  • Il existe une prime de 10 euros la tonne pour les déchets d'emballages en bois.
    Comment l’obtenir ? Il suffit de vous assurer que votre collecteur de déchets est affilié à Valipac.
    Informez votre collecteur affilié que vous souhaitez bénéficier de primes. Il s’occupera pour vous des démarches administratives. Vous recevrez une lettre ou un e-mail de Valipac avec vos codes d’accès à MyCertificate, l’application qui gère le paiement de vos primes. Il ne vous restera plus qu’à compléter vos coordonnées bancaires.
    Pour en savoir plus sur ce système de primes, consultez le site internet de Valipac
Date de mise à jour: 28/06/2022