Vous êtes ici

Déchets végétaux (professionnels)

Prévention : le bon réflexe

Là où c’est possible, le choix d’essences qui produisent moins de biomasse permet de réduire ses déchets. Les déchets végétaux produits peuvent participer au cycle naturel de valorisation de la matière organique. Des mesures simples permettent de faciliter ce renouvellement de la matière. Lisez la fiche thématique des espaces verts de BE à ce sujet ou suivez le projet Carbone (voir ci-dessous).

Collecte sélective de déchets végétaux

Le tri et la collecte des déchets végétaux des professionnels est obligatoire !

La majorité des collecteurs proposent une collecte spécifique pour les déchets végétaux. La liste des collecteurs agréés est disponible ici. Ces déchets collectés sélectivement peuvent être utilisés pour alimenter une installation de compostage.

Si vous produisez du broyat (matière sèche broyée constituée de branchages et feuilles mortes exempte de corps étrangers), celui-ci est très demandé par les acteurs de la valorisation des biodéchets. Contactez le facilitateur biodéchets pro pour trouver ensemble comment le valoriser.

Un service de Facilitateur biodéchets pro pour vous aider

Vous êtes une entreprise qui produit des déchets végétaux et souhaiteriez mieux les valoriser tout en réduisant vos coûts de collecte ? Le Facilitateur biodéchets professionnels est là pour vous conseiller, vous offrir son expertise et répondre à vos questions !

Consulter la page sur le Facilitateur biodéchets professionnels pour en savoir plus

Réflexion et projets pilotes

Le projet Carbone

Le projet Carbone est un projet de recherche action (InnovIris/Experimental Platforms) qui expérimente des techniques de (re-)circularisation de tous les flux de déchets végétaux (feuilles, tontes, branchages, gros bois) produits par les administrations bruxelloises partenaires : Uccle, Saint-Gilles, Woluwe-Saint-Pierre, Anderlecht et Bruxelles Mobilité.  

 L’objectif est une réappropriation par les acteurs de la collecte et du traitement de leurs déchets végétaux en vue d’une écologisation de leurs pratiques. Comment ? En faisant évoluer les systèmes mobilisés pour la gestion des déchets végétaux vers une circularité élevée (moins d’export de déchets, plus de valorisation locale).

Carbone propose pour cela une méthodologie collaborative basée sur une analyse des systèmes sociotechniques permettant d’appuyer un cycle itératif d’expériences, d’évaluations et d’ajustements successifs.

Date de mise à jour: 05/01/2022