Vous êtes ici

Grippe aviaire

Comme chaque année, la grippe aviaire refait son apparition avec son lot de consignes sanitaires à respecter. Pour en savoir plus, consultez le site de l’AFSCA. La plupart du temps, les volailles peuvent continuer à vivre normalement moyennant l’installation de filet sur le parcours extérieur. Selon la présence ou non d’un foyer de grippe aviaire, les volailles doivent cependant, parfois, être détenues confinées dans un bâtiment fermé. Ce qui implique que cet espace doit être adapté pour un confinement plus ou moins long.

Voici quelques conseils pour veiller au bien-être de vos volailles durant cette période :

  • Prévoyez une surface assez grande : au minimum 1m² par poule et canard, prévoyez plutôt 2m² par dinde et oie.
  • Prévoyez des perchoirs pour que les poules et dindes puissent se percher pour dormir (5cm de diamètre pour les poules, 6 pour les dindes)
  • Les perchoirs doivent être placés de façon à ce que les fientes ne tombent ni sur les congénères des perchoirs inférieurs, ni dans l’eau ou les mangeoires.
  • Offrez des nids aux poules et dindes.
  • Munissez le sol d’une litière épaisse et toujours maintenue propre et sèche.  
  • Les volailles auront d’autant plus besoin de s’occuper, confinées dans un petit espace : offrez-leur des graines germées ou des vers de farines, dispersez-les afin que les animaux puisse fouiller et chercher leur nourriture.
  • Prévoyez de l’eau en suffisance et veillez à l’équilibre alimentaire des différentes espèces hébergées ensemble, n’oubliez par le grit pour le bon fonctionnement du gésier.
  • Offrez-leur des bains de sable ; pour les anatidés, si vous disposez d’assez de place, quelques baignades dans un bassin adapté. 
  • Veillez à ce qu’il y ait une bonne ventilation dans l’abri.
  • Veillez à ce que l’abri soit isolé contre le froid, si nécessaire, placez une lampe chauffante.
  • Soyez vigilant au picage (arrachage de plumes) qui peut suggérer une carence ou un problème de surpopulation.
Date de mise à jour: 18/12/2020