Vous êtes ici

Chantier non classé : conditions à respecter

Si votre chantier concerne de petits travaux d’enlèvement ou d’encapsulation d’amiante comme, par exemple, le remplacement de joints de mastic au niveau de fenêtres, des travaux minimes sur une toiture comme  l’enlèvement d’une petite surface de tôle ondulée… vous ne devez pas demander d’autorisation. Par contre, nettoyer à haute pression une toiture amiantée ou forer dans des tôles pour y fixer des panneaux photovoltaïques  exige une autorisation.

Même si vous ne devez pas demander d’autorisation pour vos petits travaux, vous devez entre autres respecter les conditions générales relatives aux chantiers non classés imposées par l’arrêté amiante.

Mesures de sécurité

  • Évitez de disperser des fibres d’amiante dans l’environnement.
  • Démontez manuellement ou avec des outils adaptés qui limitent la dispersion de fibres d’amiante.
  • Isolez la zone de travail par rapports aux locaux proches.
  • Pulvérisez de l’eau ou un fixateur avant et pendant le travail.
  • Aspirez les fibres à la source si possible. Dans ce cas, utilisez :
    • un aspirateur spécial pourvu d’un filtre absolu et
    • des sacs à manchons.

Vos déchets amiantés

Dans tous les cas

  • Prenez toutes les mesures de précaution pour éviter de libérer de l‘amiante pendant la manutention ou le transport des déchets amiantés vers le local de stockage ou le conteneur.
  • Séparez les déchets amiantés des autres déchets. Les matériaux contaminés par l’amiante et qui ne peuvent être nettoyés avec un aspirateur à filtre absolu ou avec de l’eau sont comme des déchets amiantés.
  • Il est interdit de compacter ou de broyer les déchets amiantés.
  • Il est interdit de recycler les déchets amiantés.
  • Il est interdit d’évacuer les déchets amiantés vers un centre de recyclage.

Évacuer vos déchets amiantés

Les déchets amiantés sont des déchets dangereux. Ils doivent être gérés comme tels.

Consultez la législation relative aux déchets dangereux : Brudalex.

Date de mise à jour: 09/11/2018