Vous êtes ici

Après les travaux : mesures de sécurité et déchets

a.Libération de la zone en zone fermée hermétiquement
b.Libération de la zone en zone semi-hermétique
c.Libération de la zone de travail  lors de la méthode des sacs à manchons
d.Mesures de sécurité particulières pour la qualité de l’air et de l’eau
e.Évacuation des déchets amiantés

a.Libération de la zone en zone fermée hermétiquement

À la fin des travaux, la zone doit être « libérée ». Le démontage de la zone, c’est-à-dire l’enlèvement des plastiques qui en assurent le confinement, ne peut se faire qu’après cette étape. Ces mesures libératoires sont au moins : une mesure libératoire de l’air et une inspection visuelle de la zone.

  • Un laboratoire agréé réalise au moins une mesure libératoire de l’air. Pendant les mesures, l’air à l’intérieur de la zone doit être perturbé et les extracteurs doivent être arrêtés.

    La valeur de la mesure libératoire permettant d’enlever le confinement est identique à celle qui est exigée par la réglementation fédérale relative à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à l’amiante.

  • Avant la libération de la zone, une inspection visuelle doit vérifier l’absence de toute trace visible d’amiante aux endroits traités.  À la suite de cette inspection visuelle, le désamianteur déclare par attestation que l’amiante a été enlevé dans le respect du plan de travail et que la zone est propre et exempte de résidus visibles d’amiante. Nous vous conseillons d’utiliser le formulaire-type qui reprend les éléments qui doivent figurer dans le rapport d’inspection.
  • Le résultat de l’inspection visuelle est satisfaisant ? 

    Pulvérisez sans excès les surfaces avec un fixateur, sans provoquer d’accumulation de liquide.

  • Le résultat de l’inspection visuelle est insatisfaisant ? 

    Prenez les mesures nécessaires pour  nettoyer correctement la zone.

Top

b.Libération de la zone en zone semi-hermétique

À la fin des travaux, la zone doit être « libérée ». Le démontage de la zone ne peut se faire qu’après cette étape. Ces mesures libératoires :

  • peuvent être une mesure libératoire de l’air si les conditions du permis d’environnement temporaire l’imposent et
  • sont toujours une inspection visuelle de la zone.

     

  • Si les conditions du permis l’imposent, un laboratoire agréé réalise une mesure libératoire de l’air. Pendant cette mesure, l’air à l’intérieur de la zone doit être perturbé et les extracteurs doivent être arrêtés. 

    La valeur de la mesure libératoire permettant d’enlever le confinement est identique à celle qui est exigée par la réglementation fédérale relative à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à l’amiante.

  • Avant la libération de la zone, une inspection visuelle doit vérifier l’absence de toute trace visible d’amiante aux endroits traités.  À la suite de cette inspection visuelle, l’enleveur d’amiante déclare par attestation que l’amiante a été enlevé dans le respect du plan de travail et que la zone est propre et exempte de résidus visibles d’amiante. Nous vous conseillons d’utiliser le formulaire-type qui reprend les éléments qui doivent figurer dans le rapport d’inspection.
  • Le résultat de l’inspection visuelle est satisfaisant ? 

    Pulvérisez sans excès les surfaces avec un fixateur, sans provoquer d’accumulation de liquide.

  • Le résultat de l’inspection visuelle est insatisfaisant ? 

    Prenez les mesures nécessaires pour  nettoyer correctement la zone.

Top

c.Libération de la zone de travail  lors de la méthode des sacs à manchons

  • Si les conditions du permis l’imposent, un laboratoire agréé réalise une mesure libératoire de l’air. Pendant cette mesure, l’air à l’intérieur de la zone doit être perturbé et les extracteurs doivent être arrêtés.

    La valeur de la mesure libératoire permettant d’enlever le confinement est identique à celle qui est exigée par la réglementation fédérale relative à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à l’amiante.

  • Avant la libération de la zone, une inspection visuelle doit vérifier l’absence de toute trace visible d’amiante aux endroits traités.  À la suite de cette inspection visuelle, l’enleveur d’amiante déclare par attestation que l’amiante a été enlevé dans le respect du plan de travail et que la zone est propre et exempte de résidus visibles d’amiante. Un formulaire-type reprend l’essentiel du rapport d’inspection.
  • Le résultat de l’inspection visuelle est satisfaisant ?

    Pulvérisez sans excès les surfaces avec un fixateur, sans provoquer d’accumulation de liquide.

  • Le résultat de l’inspection visuelle est insatisfaisant ?

    Prenez les mesures nécessaires pour  nettoyer correctement la zone.

Top

d.Mesures de sécurité particulières pour la qualité de l’air et de l’eau

  • Toujours après les travaux d’enlèvement ou d’encapsulation :
    • l’enleveur d’amiante pratique une inspection visuelle et produit un rapport d’inspection ;
  • Dans des environnements particuliers comme par exemple, les écoles, les crèches, les zones très contaminées et poussiéreuses des mesures  particulières peuvent être exigées, au cas par cas, comme par exemple :
    • vérifier par plusieurs analyses par frottis qu’une surface contaminée est correctement nettoyée ;
    • vérifier par une mesure libératoire d’air effectuée par un laboratoire agréé que les locaux proches de la zone n’ont pas été contaminés.
  • Faites un récapitulatif des mesures de la concentration en fibres d’asbeste dans l’air. Reprenez chaque valeur mesurée.
  • Si la valeur mesurée pendant les travaux était > 0,010 fibre/cm3  comparez avec le résultat de la mesure en fibres d’amiante effectuée au même endroit avant les travaux.
  • Faites un récapitulatif des mesures de la concentration totale des matières en suspension dans l’eau rejetée après filtration, au niveau des sas.

Top

e.Évacuation des déchets amiantés

Top

Date de mise à jour: 08/10/2018