Vous êtes ici

Les engagements internationaux

La stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre  (GES) dans l’atmosphère exige un effort de grande ampleur nécessitant la participation de tous les Etats mais aussi des citoyens. La communauté internationale s’attaque à ce défi par l’intermédiaire de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

En 2015, s’est tenue la COP21 (21ème conférence des Parties) où les Parties à la CCNUCC sont parvenues à un accord historique, l’Accord de Paris. L’objectif central de cet accord est de renforcer la réponse internationale à la menace du changement climatique en maintenant l'augmentation de la température mondiale à un niveau inférieur à 2°C tout en poursuivant les efforts pour limiter cette augmentation à 1,5 °C.

Cadre pour le climat et l'énergie à l'horizon 2030

Les objectifs climat-énergie pour 2030 ont été adoptés lors du Conseil européen des 23 et 24 octobre 2014. Depuis, l’Union Européenne s’est dotée d’un nouveau « Clean Energy Package for all Europeans » (une énergie propre pour tous les Européens). Ce dernier impose pour 2030 différents objectifs:

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40 % (par rapport aux niveaux de 1990);
  • porter la part des énergies renouvelables à au moins 32 % dans la consommation énergétique finale d'ici à 2030 ;
  • améliorer l'efficacité énergétique de l’UE d'au moins 32,5 % (par rapport à un scénario de référence 2007) ;
  • viser l’objectif d'interconnexion de 15 % dans le secteur de l'électricité.

L’Union européenne s’est aussi dotée d’un nouveau règlement sur la Gouvernance de l'union de l'énergie et de l'action pour le climat, connu sous le nom de règlement Gouvernance. Ce dernier impose la mise en place d’un processus régulier de planification énergie–climat, assorti d’un calendrier de reporting et de mécanismes pour s’assurer de l’avancée de l’ensemble des Etats membres.

En conséquence, fin de l’année 2019, les membres de l’Union ont soumis des plans nationaux en matière d’énergie et de climat (PNEC) pour la période 2021-2030. Ils sont également tenus de mettre au point des stratégies nationales à long terme pour 2050, qui soit cohérentes  avec leurs PNEC respectifs.

En Belgique, le PNEC ainsi que la stratégie à long terme sont composés des contributions des entités.

Date de mise à jour: 16/07/2020