Vous êtes ici

CRIPI Ecole Maternelle

Projet de mesure de l'air intérieur

Le projet CRIPI Ecoles maternelles a pour but d’étudier la qualité de l’air intérieur dans les classes d’accueil et de maternelles.

Ce projet s’inscrit dans la suite des activités de la Cellule Régionale d’Intervention en Pollution Intérieure qui, depuis 2006, a également investigué plusieurs milieux d’accueil de la petite enfance pour évaluer la pollution intérieure sur base volontaire.

Les prélèvements se sont focalisés sur la recherche de polluants chimiques et biologiques de l’air intérieur et ont été complétés par des mesures de bruit.

L’enfant en bas âge est un être fragile dont le système respiratoire et immunitaire n’est pas encore mature.  Il capte jusqu’à deux fois plus de polluants qu’un adulte (besoin d’apport en oxygène plus important) et leur élimination reste plus lente, d’où une accumulation des polluants dans l’organisme.  L’exposition à divers polluants favorisent l’apparition de rhinites, de manifestations allergiques et d’asthme mais également de maux de tête, de fatigue, de vertiges, d’irritations des yeux, de la gorge et de la peau. Un tiers des demandes arrivant au CRIPI concerne des enfants de 0 à 6 ans.

Plus de 11% des patients sont des bébés de moins de 2 ans. Etant donné le nombre croissant d’enfants allergiques dès leur plus jeune âge, une évaluation de la qualité de l’air dans les écoles, lieux où les enfants passent de nombreuses heures par semaine, nous semble être importante.

Une première visite a lieu en présence de l’équipe CRIPI et du (ou des) responsable(s) de l’école. A cette occasion, un repérage des lieux est fait afin de préparer les échantillonnages. Cet entretien permet de connaître les sensibilités de chaque école par rapport à la problématique de la pollution intérieure.

L’opportunité est donnée de pouvoir adapter les analyses en fonction de certains souhaits de l’école (étude d’un bureau, d’un local réservé au personnel, examen de la cave, d’une salle de gym, …).

La phase de prélèvements se déroule en trois étapes :

  • 1 matinée de prélèvements et de mesures chimiques ;
  • 1 ou 2 demi-journée(s) de prélèvements pour les analyses microbiologiques ;
  • la mise en place et le relevé de sonomètres pour les mesures de bruit en début et fin de semaine.

En fonction des résultats obtenus, des recommandations ciblées sont proposées à l’école, afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur au sein de ses différentes classes et de prévenir des risques encourus lors d’une éventuelle exposition des enfants à des produits ou des matériaux contaminés.

L’étude est entièrement gratuite et les résultats sont confidentiels. Le déroulement de l’enquête se fait de manière à ne perturber ni les enfants ni le personnel de l’école.

Les écoles sont analysées sur base volontaire. Si un choix doit être fait parmi un nombre trop élevé d’écoles intéressées par l’analyse, il va se porter sur la diversification de celles-ci, en tenant compte du type de construction (récente/ancienne), de l’environnement, de sa taille, de plaintes spécifiques, de la situation géographique, …

De 2012 à 2018, onze écoles maternelles ont été analysées et les premiers constats ont démontré :

  • Une concentration en dioxyde de carbone (CO2) souvent trop élevée,
  • Des foyers de moisissures dans deux classes d’une école,
  • Des résultats satisfaisants pour le dosage d’allergènes de chat Fel d1, excepté dans une pièce.
Date de mise à jour: 28/06/2021
Contact: