Vous êtes ici

Outils pour les médecins généralistes

Qui SQuATte la demeure du patient ?

L’outil SQuATte a pour objectif de faciliter la tâche  des médecins pour identifier le lien entre un problème de santé et des polluants intérieurs. Il identifie les problèmes de santé :

  • chroniques ou récidivants;
  • qui ont une étiologie environnementale clairement établie dans la littérature scientifique;
  • dont la prévalence en médecine générale n'est pas rare.

Le choix des problèmes de santé et des types de polluants incriminés n'est ni exclusif ni définitif. Dans l'environnement intérieur, la durée de l'exposition peut être longue, les polluants sont multiples, les voies de pénétrations sont variées (ingestion, inhalation, contact cutané ou conjonctival, etc.). Il est donc difficile de prévoir les effets cumulatifs et synergiques de ces expositions. De nombreuses recherches en cours apporteront de nouvelles données dans ce domaine. En attendant, vos propres observations sont tout aussi importantes.

Etre attentif aux plaintes des patients est essentiel, de même que faire un examen clinique approfondi. Dans l'anamnèse, quelques questions peuvent mettre sur la voie d'une étiologie environnementale :

  • La chronologie de la symptomatologie:
    • Quelles sont les circonstances d'apparition des symptômes? 
    • Est-ce en rapport avec une modification dans l'environnement intérieur du patient (déménagement, rénovation )? 
    • Les symptômes s'améliorent-ils lors de changements d'environnement intérieur (pendant les vacances par exemple)? 
    • Sont-ils exacerbés dans certaines circonstances ?
  • L'impact sur les autres occupants du bâtiment : les autres personnes partageant le même environnement ont-elles également des plaintes ?

L'entrée dans SQuATte peut se faire par problème de santé ou par polluant. Les fiches spécifiques aux " polluants " présentent une division proche du " SOAP " utilisé pour structurer le dossier médical mais devenant ici le " SQuATte " :

S = suspect ;
Q = questions à poser concernant le lieu de vie (habitat mais aussi crèche, bureau, etc. );
A = analyse de la situation (Que regarder lors d'une visite à domicile ? Que faire analyser ?) ;
T = traitement (Quels conseils donner en première intention ?).

Règles de base

Pour chaque polluant, les analyses utiles et objectivables ainsi que quelques conseils destinés à en diminuer l'impact sur la santé sont décrits. Pour avoir une habitation saine, il y a quelques règles de base que l'on peut donner dans presque toutes les situations.

  • Ventiler les espaces : réparer les sources d'humidité accidentelle et aérer lors d'activité grande émettrice d'eau ou de vapeur d'eau 
  • Utiliser les produits chimiques avec circonspection et préférer les alternatives peu toxiques, et aérer pendant leur manipulation de même que fermer les récipients hermétiquement fait aussi partie du bon sens.
  • Ne pas laisser tourner le moteur de la voiture dans le garage si celui-ci communique avec l'habitation et faire entretenir régulièrement les appareils à combustion (chauffage, chauffe-eau, chauffe-bain).
  • Laver régulièrement à l'eau les sols, objets, etc., ne pas laisser traîner la vaisselle sale ou les aliments…

Une synthèse des 6 problèmes de santé est également délivrée sous forme de fiches, apportant une vision globale à la fois des polluants concernés par ces problèmes de santé mais aussi des analyses à effectuer et des solutions possibles. Le système du SQuATte y est donc repris sous forme résumée.

Date de mise à jour: 12/09/2019