Vous êtes ici

Politique de l’énergie en Région de Bruxelles-Capitale

Plan d’action national en matière d'énergies renouvelables

L’Union européenne s’est engagée à augmenter la part des énergies renouvelables d’ici 2020 pour qu’elle représente 20 % de la consommation finale d’énergie (contre 8,5 % en 2005). Pour atteindre cet objectif, chaque État membre doit augmenter sa consommation d’énergie renouvelable dans les secteurs de l’électricité, du chauffage et du refroidissement et du transport.

Pour la Belgique, la part contraignante de l’énergie produite à partir de sources renouvelables dans la consommation finale d’énergie en 2020 a été fixée à 13%. Chaque entité fédérée est responsable de la mise en œuvre de politiques ambitieuses de développement des énergies renouvelables pour atteindre cet objectif. L’objectif bruxellois est de 849GWh.

Pour atteindre son objectif, la Région de Bruxelles-Capitale a défini une stratégie de développement des énergies renouvelables dans le Plan régional air-climat-énergie. Cette stratégie met la priorité sur le développement de l’énergie photovoltaïque, où réside l’essentiel du potentiel de production en paysage urbain. 

En guise de mesures pour amplifier son développement, la Région a d’ailleurs décidé de mener un programme d’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures de bâtiments publics (SolarClick) et dispose d’une cartographie solaire permettant d’identifier le potentiel solaire des toitures bruxelloises.

Plan d’action en matière d’efficacité énergétique

Adopté en 2007, le premier Plan d'Action en matière d’Efficacité Energétique (PAEE) établissait la synthèse des mesures mises en œuvre en Région de Bruxelles-Capitale en vue d’atteindre l’objectif indicatif de réaliser des économies d'énergie de 9% sur une période de neuf ans. Ce plan renseignait 49 mesures dans le secteur du bâtiment, le secteur résidentiel, tertiaire et industriel, le secteur public et le secteur du transport.

Le deuxième PAEE bruxellois, réalisé en 2011, s’inscrit dans la continuité de la politique énergétique régionale du premier PAEE. Il met un accent particulier sur l’exemplarité des pouvoirs publics.

Le troisième PAEE a été transmis à la Commission européenne suite à l’adoption de la directive 2012/27 relative à l’efficacité énergétique. Il inclut également une stratégie concernant la rénovation des bâtiments.

Le quatrième PAEE, paru en 2017 est le dernier plan rédigé sous l’égide de la directive 2012/27 avant que les Plans nationaux Energie Climat (PNEC) et leurs monitorings dans le cadre de la Gouvernance de l'Union de l'Energie ne prennent le relais pour la suite.

Date de mise à jour: 20/12/2018