Vous êtes ici

Bilan des plans de déplacements des entreprises

Depuis 2011, l’élaboration d’un Plan de Déplacements Entreprise (PDE) est obligatoire pour toute entreprise occupant plus de 100 travailleurs sur un même site en Région de Bruxelles-Capitale. L’analyse des 585 dossiers reçus par Bruxelles Environnement en mai 2013, permet de mettre en évidence un lien important entre les choix modaux des travailleurs et la localisation des entreprises.

Les plans de déplacements des entreprises

Les entreprises (organismes publics compris) qui occupent plus de 100 travailleurs sur un même site en Région de Bruxelles-Capitale doivent élaborer un plan de déplacements entreprise (PDE). Cette obligation a été mise en place en 2004 pour tous les sites de plus de 200 travailleurs. En 2011, le seuil fut baissé à 100 travailleurs par site.

Les entreprises concernées doivent ainsi établir tous les 3 ans un diagnostic de leur mobilité et un plan d'actions. Ceux-ci portent essentiellement sur les déplacements domicile-travail de leurs employés, mais incluent également les déplacements professionnels et les déplacements des visiteurs. Le premier cycle triennal de la nouvelle obligation de PDE s'achève le 30 juin 2014.

L’objectif des PDE est de rationaliser les déplacements motorisés et de provoquer un transfert vers des modes plus durables, avec à terme une amélioration de la qualité de l'air et du trafic de la Région de Bruxelles-Capitale.

Choix modaux des travailleurs

Sur base des 532 dossiers complets de PDE reçus par Bruxelles Environnement depuis 2011, une analyse des choix modaux des travailleurs a été faite. Cette analyse prend uniquement en compte le mode principal de transport, c’est-à-dire celui utilisé le plus souvent et sur la plus longue distance.

Répartition modale pour les trajets domicile-travail au sein des travailleurs de 532  entreprises PDE
(données mai 2013)
Source : Bruxelles Environnement - Département « Stationnement et déplacements »

Répartition modale pour les trajets domicile-travail au sein des travailleurs de 532  entreprises PDE (données mai 2013)

Avec ses 37,6% de part modale pour l’ensemble des travailleurs des entreprises concernées par les PDE, la voiture arrive toujours en tête des différents modes de déplacement domicile-travail. En sommant les parts modales de l’ensemble des transports en commun (train et transports en commun urbains), ceux-ci occupent toutefois plus de la moitié de la répartition modale.

Par rapport à 2006 ceci représente une diminution de la part modale de la voiture de 18,2% au profit principalement des transports en commun.

Influence de la localisation de l’entreprise

Répartition modale des déplacements domicile-travail et localisation de l’entreprise PDE vis-à-vis des zones d’accessibilité (données mai 2013)

Source : Bruxelles Environnement - département « Etat de l’environnement et indicateurs durables » sur base de l’étude Bruxelles Environnement et Bruxelles Mobilité, mars 2014. « Plans de déplacements d’entreprise, Bilan de la situation 2011 », 55 pages.

Répartition modale des déplacements domicile-travail et localisation de l’entreprise PDE vis-à-vis des zones d’accessibilité (données mai 2013)

Les zones d’accessibilité reprises sur la carte ci-dessus sont celles définies dans la Circulaire n°18 du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale du 12 décembre 2002 relative à la limitation des emplacements de parcage (Moniteur belge  du 11 février 2003).

La localisation des sites influence très fortement la répartition modale : les entreprises les mieux localisées du point de vue accessibilité des transports en commun, présentent en moyenne des parts de voiture inférieures à 25%. C’est majoritairement en transports en commun, et plus particulièrement en train que les travailleurs rejoignent ces entreprises.

Dans les zones plus excentrées et moins bien desservies en transports en commun, la part modale de la voiture atteint parfois 80%.

Evolution

Evolution en % de la répartition modale des déplacements domicile-travail entre 2006 et 2011 dans les entreprises BDE de plus de 200 travailleurs
Source : Bruxelles Environnement - Département « Stationnement et déplacements »

Evolution en % de la répartition modale des déplacements domicile-travail entre 2006 et 2011 dans les entreprises BDE de plus de 200 travailleurs

Les analyses d’évolution présentées ici ne concernent que les entreprises PDE de plus de 200 travailleurs, et ce afin de ne pas biaiser les analyses. En effet, en 2006, seules les entreprises de plus de 200 travailleurs étaient concernées par l’obligation.

Par rapport à 2006, la baisse de la part modale de la voiture est généralisée quelles que soient les zones d’accessibilité. L’augmentation de l’utilisation des transports en commun est plus marquée dans les quartiers moins bien desservis pas ces derniers. Les quartiers excentrés voient aussi se développer le covoiturage, bien que cette pratique reste marginale et soit globalement en diminution en Région bruxelloise. L’utilisation du vélo augmente fortement vers l’ensemble de la Région mais la part d’utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail reste encore relativement faible (2,5%).

Autres facteurs d’influence

L’analyse a également mis en évidence d’autres facteurs qui influencent la répartition modale, comme :

  • Le lieu de résidence des travailleurs ;
  • La politique de mobilité de l’entreprise, souvent lié au secteur d’activité de l’entreprise. La mise à disposition de places de parking et de voitures de société provoque notamment une surutilisation de la voiture ;
  • Les horaires de travail.
Date de mise à jour: 09/07/2018
Documents: 

Rapports de Bruxelles Environnement

Plans de déplacements d’entreprise, Bilan de la situation 2011, mars 2014, 55 pages
Plans de déplacements d’entreprise, Analyses et prospectives, août 2007, 39 pages

Fiche documentée

Déplacements de personnes liés aux grandes entreprises bruxelloises : analyse des plans de déplacements, août 2014, 11 pages 

Site internet de Bruxelles Environnement

> Rubrique pour professionnels > Les résultats des PDE