Vous êtes ici

Qualité de l'air : concentrations en PM10

Contexte

Les poussières ou "PM10" (acronyme désignant l’ensemble des particules de diamètre inférieur à 10 micromètres, sans distinction de composition) présentes dans l’air ambiant ont des origines diverses: les particules "primaires" sont émises directement, par un processus naturel (par exemple, l’érosion des sols) ou par les activités humaines (trafic, industrie, chauffage, …) tandis que les particules "secondaires" se forment dans l’atmosphère par réactions chimiques à partir d’autres molécules présentes (nitrates, sulfates, ammonium).

Normes européennes

Dans un objectif de protection de la santé publique, la directive européenne 2008/50/CE reprend pour la concentration en PM10 dans l’air ambiant deux valeurs limites d’application depuis le 1er janvier 2005 :

  • 50 µg/m3 en moyenne journalière, avec un maximum de 35 jours de dépassement par an autorisés.
  • 40 µg/m3 comme moyenne annuelle.

Concentration en PM 10 dans l'air

En 2010, la concentration annuelle de PM10 était comprise entre 25 et 33 µg/m3 selon les stations de mesure de la qualité de l'air. La valeur limite de 40 µg/m3 était donc respectée.

La station de Molenbeek-Saint-Jean est représentative d’un environnement urbain fortement influencé par le trafic routier. Sur la période 2000-2010, on relève en moyenne 59 jours de dépassement par an de la norme européenne (en moyenne journalière).

PM 10 : évolution du nombre de jours de dépassement de la valeur limite de 50 µg/m3 en moyenne journalière à la station de Molenbeek-Saint-Jean (1997 à 2010)
Source : Bruxelles Environnement, Laboratoire de recherche en environnement (air)

PM 10 : évolution du nombre de jours de dépassement de la valeur limite de 50 µg/m3 en moyenne journalière à la station de Molenbeek-Saint-Jean (1997 à 2010)

Jusqu’en 2009, la station de Molenbeek-Saint-Jean était systématiquement caractérisée par un nombre de jours de dépassement supérieur aux 35 jours autorisés par la norme. L'année 2010 fait figure d'exception de ce point de vue, ce qui s'explique notamment par des caractéristiques météorologiques inhabituelles.

Par contre, pour des stations relativement éloignées des émissions de trafic telles que les stations d’Uccle et de Berchem-Sainte-Agathe, on relève en moyenne 28 jours et 22 jours respectivement de dépassement par an sur la période 2000-2010. La norme européenne y est donc respectée.

Origine

En raison de leur petite taille, les PM10 sont susceptibles d’être transportées par les masses d’air sur de longues distances et, de ce fait, les concentrations mesurées à Bruxelles ne résultent pas uniquement d’émissions locales : elles s'expliquent par la pollution de fond (telle que mesurée dans les Ardennes par exemple), la contribution transrégionale (importée en RBC via les flux de masses d'air), la pollution urbaine de fond, la contribution urbaine principalement liée au trafic et, le cas échéant, la contribution supplémentaire du trafic que l’on retrouve dans les zones à haute densité de véhicules.

Ainsi, il est estimé que, dans des conditions météorologiques normales, le trafic génère (par émission directe et remise en suspension liée au déplacement des véhicules) de l’ordre de 20% des PM10 mesurés. Il est également responsable d'une remise en suspension des particules de diamètre compris entre 2.5 et 10 µm liée au mouvement des véhicules (émissions indirectes). (voir la fiche de la SEE 2009 sur le sujet).

Au vu des résultats des analyses réalisées par les différentes stations du réseau de mesure, la pollution urbaine de fond et/ou la contribution du transport transrégional de PM par les masses d'air sont déjà à l'origine d'un nombre de jours de dépassement important (plus de 20 jours sur les 35 autorisés, cf. les stations d'Uccle et de Berchem). Le surplus de dépassements observé aux stations de Molenbeek-Saint-Jean ou d'Avant-Port est lié à la mise en suspension des particules de taille comprise entre 2 et 10 µm ou proviennent d'une émission directe liée à une activité à proximité.

Date de mise à jour: 09/07/2018