Vous êtes ici

Un mémorial à la mémoire des victimes des attentats de Bruxelles inauguré en Forêt de Soignes

28/03/2017

L’année dernière, la Belgique était touchée en plein cœur par les attentats du 22 mars 2016. L’ensemble du pays a été profondément choqué, 32 femmes et hommes ont perdu la vie à la station Maelbeek ou à Brussels Airport et de nombreuses personnes ont été blessées. A ce terrible bilan, s’ajoute la douleur des familles et des proches des victimes de 22 nationalités différentes. 

Un mémorial pour se souvenir

Suite à ces tragiques évènements, l’entourage d’une victime des attentats a pris contact avec Céline Fremault, la Ministre bruxelloise de l’Environnement. Les proches de la victime souhaitaient qu’un arbre soit planté à sa mémoire dans un parc bruxellois où ils avaient l’habitude de se rendre avec leur amie. Suite à cette demande qui a rencontré une issue positive, la Ministre a souhaité que l’on plante un arbre à la mémoire de chacune des personnes disparues le 22 mars 2016. L’idée de ce Mémorial en hommage à la mémoire des victimes, des blessés et de leurs proches est donc né comme cela. L’initiative est soutenue par l’ensemble du gouvernement bruxellois.

Un lieu de recueillement en Forêt de Soignes

C’est un emplacement en Forêt de Soignes qui s’est imposé pour ce devoir de mémoire : un lieu inspirant le calme, la sérénité et le recueillement. Le Mémorial est composé d’une couronne de 32 bouleaux, disposés autour d’un banc circulaire composé de blocs de pierres bleues du pays. Ces arbres seront dédiés collectivement à la mémoire des 32 personnes décédées dans les attentats, mais aussi à toutes les personnes touchées de près ou de loin par ce drame. Un espace de quiétude et de réflexion ouvert à tous et à découvrir au cœur de la Forêt de Soignes, pour célébrer la vie et donner tort à ceux qui la nient.

Citation

 “Chaque arbre est le symbole vivant de la paix et de l’espoir“, Wangari Maathai

 "Trees are living symbols of peace and hope", Wangari Maathai

Images projet Bas Smets

Copyright – Bureau Bas SMETS

Comment commémorer l'indescriptible ?

Quel mémorial à concevoir pour les attentats de Bruxelles ?

Nous avons voulu créer un lieu intime et sensible, un lieu vivant et résilient, un lieu caché mais accessible. Nous avons imaginé un lieu où les victimes et leurs proches peuvent retrouver un moment suspendu en dehors du temps. Un lieu de contemplation et de calme.

Suite à la proposition de la Ministre de l'Environnement de planter 32 arbres pour les 32 personnes qui ont perdu leur vie à cause des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, nous avons offert nos services pour concevoir un projet autour de ces 32 arbres. La forêt de Soignes, à côté de Bruxelles, avec son sol forestier non-touché depuis des millénaires, se présentait comme l'endroit approprié.

Comment créer un mémorial avec des arbres ?

Comment planter des arbres dans une forêt ?

Nous étions à la recherche d'un geste à la fois simple et fort. Un signe essentiel. Après avoir pris le temps d'explorer la forêt, nous avons évalué les lieux possibles. L'emplacement juste, nous l'avons trouvé dans une clairière naturelle en haut d'une colline, entourée de grands hêtres majestueux.

Les arbres sont plantés exactement au milieu de la clairière, formant un cercle parfait. Ils sont plantés à une distance égale à celle entre deux personnes qui se tiennent la main. Les 32 arbres ensemble délimitent ainsi un vide dans la forêt, leurs branches découpent un cercle dans le ciel. Le choix de l'arbre est le bouleau, symbole de la jeunesse et de la renaissance. La couleur blanche de son tronc le distingue des hêtres de la forêt.

A l'intérieur des arbres un deuxième cercle en pierre naturelle est installé. Venant des carrières belges, 32 blocs massifs de pierre bleue ont été taillés avec précision. Ancrés dans le sol sur un plan parfaitement horizontal, les blocs dessinent un anneau dans la forêt. Cet anneau définit un espace central inaccessible en découpant un cercle du sol forestier. L'horizontalité de l'anneau révèle la pente naturelle de la forêt. D'un côté les blocs sortent à peine du sol pour devenir une empreinte dans la forêt, de l'autre côté ils atteignent la hauteur d'un banc. Entre arbres et anneau, un chemin circulaire offre une nouvelle perspective de la forêt.

L'emplacement du mémorial crée un parcours à travers la forêt. Dans un premier temps le visiteur descend vers les étangs. Ensuite il traverse un pont en bois et passe de l'autre coté de l'eau. Il pénètre alors dans la forêt plus dense suivant un petit chemin qui monte sur la colline. Finalement il découvre le lieu du mémorial.

Le mémorial lui-même est muet, il se laisse découvrir et offre un moment de paix à celui qui le visite.

Bas Smets

Lieu du Mémorial

Le Mémorial se trouve au sommet de la Drève de L’infante via l’entrée de la Forêt située au bout de la Drève du Comte. Un parking forestier est disponible.

Accès en transports en commun :

Tram 94 – arrêt « Coccinelles »

Gare de Boitsfort à proximité

Plan d’accès

Date de mise à jour: 04/04/2017