Un jardin pour la biodiversité : trois conseils clés pour accueillir la nature chez vous

19/05/2017

Que vous soyez jardinier chevronné ou occasionnel, vous pouvez très facilement transformer votre jardin ou balcon en un havre de paix pour la faune, en particulier les abeilles, papillons, oiseaux et petits mammifères. Et quel plaisir pour vous de les observer tranquillement depuis la fenêtre ou un transat !

Conseil 1 : installez des plantes « bien de chez nous »

Les jardineries vendent généralement des plantes exotiques et/ou horticoles (issues de croisements, de sélections, etc.). Celles-ci, quoique souvent très jolies et généreuses en fleurs, présentent pour la plupart peu voire pas d’intérêt pour notre faune locale. Pis, elles peuvent représenter un risque pour la biodiversité, lorsqu’elles contiennent des pesticides ou s’évadent des jardins pour devenir invasives.

À l’inverse, les plantes indigènes sont des espèces locales, originaires de nos régions, adaptées à notre climat et nos écosystèmes et recherchées par la faune, notamment par les abeilles sauvages. Privilégiez donc ces plantes dans vos parterres, massifs, haies, et même en pots sur les terrasses et balcons !

Pour vous aider à faire le bon choix, Bruxelles Environnement vous propose une sélection de végétaux à privilégier dans vos aménagements. Le projet AlterIAS dont Bruxelles Environnement est partenaire, propose aussi des alternatives locales aux plantes exotiques envahissantes.

Conseil 2 : refusez les pesticides

Pour l’entretien de vos aménagements extérieurs et la protection de vos plantes, optez pour les alternatives naturelles aux pesticides ! Ces produits chimiques dangereux pour les humains et la nature sont à éviter autant que possible. Certains, comme les herbicides contenant du glyphosate ou les insecticides contenant des néonicotinoïdes, sont même interdits d’utilisation en Région de Bruxelles-Capitale (même s’ils sont parfois encore disponible à la vente). Et même étiquetés « bio », les pesticides sont à éviter tant pour votre santé que pour celle de l’environnement !

Conseil 3 : rejoignez le Réseau Nature de Natagora

Vous laissez pousser les plantes sauvages qui s’installent spontanément chez vous ?  Vous plantez des espèces indigènes ? Vous luttez contre les espèces invasives ? Vous n’utilisez pas de pesticides et d’engrais chimiques ? Vous évitez de porter préjudice à la nature ?

Il ne vous en faut pas plus pour rejoindre le Réseau Nature de Natagora !

Cette opération, soutenue par Bruxelles Environnement depuis plus de 20 ans, vous permet de poser un acte fort en faveur de la nature dans notre région. Actuellement, plus de 100 hectares de terrains privés et publics à Bruxelles sont déjà labellisés Réseau Nature, soit l’équivalent de 4/5 de la superficie des réserves naturelles régionales !
Pour vous aider dans votre démarche, Natagora propose quantité de fiches techniques pour aménager et entretenir votre jardin ou votre cour, des conférences, des ateliers, des bourses aux plantes, etc. 

Date de mise à jour: 15/02/2018