Vous êtes ici

Réemploi de matériaux

23/01/2018

bamp.jpg

Réemploi de matériaux /Hergebruik van materialen

Dans le cadre de son année thématique zéro déchet, Bruxelles Environnement accueille ce 23 janvier 2018 les acteurs européens de la construction participant au projet BAMB (Buildings As Material Banks).

Ce projet innovant financé par l’Europe vise à utiliser de manière optimale les matériaux de construction tout au long du cycle de vie des bâtiments, pour placer le secteur du bâtiment sur les rails d’un secteur zéro déchet à terme.  Les participants pourront aussi voir un module démontable présentant l’intérêt des « passeports de matériaux » comme outil pour une construction modulable.

Architectes, entrepreneurs, producteurs de matériaux, chercheurs venus de toute l’Europe sont réunis à Bruxelles Environnement qui coordonne le projet BAMB. Ils évalueront ensemble les premières avancées concrètes de ce projet qui a reçu un financement européen dans le cadre du programme cadre H2020. Les outils pour concevoir des bâtiments réversibles et le développement de passeports pour répertorier les matériaux utilisés lors de la construction seront au cœur des discussion. http://www.bamb2020.eu/

L’occasion de mettre un coup de projecteur sur les premières réalisations concrètes de projets liés au réemploi des matériaux et à la limitation des déchets de construction à Bruxelles. Parmi ces premiers résultats concrets en région de Bruxelles-Capitale:

  • la reconversion d'une ancienne résidence pour étudiants de la VUB suivant les principes du Reversible Building Design qui permettra de facilement transformer les modules du bâtiment en fonction des nouveaux besoins, réduisant la production de déchet de démolition et en rénovant les bâtiments existants.
  • la construction d’un module exemplaire destiné à la formation des professionnels du bâtiments aux enjeux du réemploi des matériaux dans la construction à Forest.
  • Un module de démonstration démontable sera installé pendant une semaine dans les locaux de Bruxelles Environnement pour montrer l’intérêt de répertorier les matériaux utilisés lors de la conception d’un bâtiment et montrer les enjeux d’une construction “réversible” qui évite la démolition lorsqu’il faut transformer le bâtiment.

Bruxelles est une des villes pionnières du réemploi dans le secteur de la construction avec deux objectifs : prolonger la durée de vie des matériaux et réduire les déchets de construction.

Selon les premières expériences, il est possible de récupérer 6 tonnes de matériaux sur une maison individuelle à 20 tonnes sur un bâtiment de bureaux moyen voire jusqu’à 200 tonnes sur un bâtiment de haut standing (Rotor DC, siège de la générale de banque).

Date de mise à jour: 23/01/2018