Pack Energie : Un vrai support pour changer les habitudes (professionnels)

09/11/2020

Au sein de la maison d’enfants Marie-Henriette sont hébergé·es et pris en charge près de 140 jeunes placé·es par le juge et 60 enfants gardé·es en journée, dans la crèche : une activité qui génère d’importantes consommations en chauffage et en électricité. Accompagnée par les conseillers Energie de Bruxeo dans le cadre du Pack Energie, l’écoteam a mis en place un plan d’actions de réduction de la consommation d’énergie essentiellement axé autour des changements d’usages.

Ensemble, on est plus efficace

Pascaline Lemaire, directrice administrative de la maison d’enfants Marie-Henriette, est à l’origine de la demande d’accompagnement du Pack Energie, le dispositif initié par Bruxelles Environnement qui permet de bénéficier d’une accompagnement professionnel et gratuit. « Initialement, je voulais m’attaquer à la sensibilisation aux pertes d’énergie moi-même mais je me suis rendue compte qu’il me manquait du temps et des compétences, surtout en matière de conscientisation du personnel », souligne-t-elle. Début 2018, une première réunion s’organise entre quelques membres du personnel et la conseillère Bruxeo. Puis s’ensuit la création d’une écoteam et la mise en place d’un plan d’action pour diminuer la consommation d’énergie liée principalement au lavage du linge, à l’éclairage et au chauffage.

Modifier les automatismes

C’est avec humour que l’écoteam a abordé le problème des pertes énergétiques, à l’aide de saynètes  soulignant, par exemple, le besoin d’harmoniser les règles éducatives pour réguler les consommations d’eau ou d’électricité. « Nous avons en effet été surpris de constater que certaines habitudes dépendent des variantes pédagogiques appliquées. Par exemple, certaines puéricultrices ne mettent pas de bavoir aux enfants pour les stimuler rapidement à la propreté, alors que d’autres ne partagent pas cette manière de faire. Cela impacte fortement les lessives », précise Pascaline Lemaire. Certaines installations pratiques sont aussi venues aider les usages, comme la mise en fonction de détecteurs de présence pour l’éclairage.

Une sensibilisation qui a de l’impact

Par rapport à l’année de référence 2018, la maison d’enfants Marie-Henriette a déjà réduit de 11% sa consommation de gaz et de 6% celle d’électricité. Des pourcentages qui pourraient encore être accentués grâce à des investissements plus conséquents, conseillés par Bruxeo : le bâtiment Flèche 14, haut de sept étages, nécessite en effet le remplacement de châssis, l’isolation de la toiture et de la façade, et pourrait accueillir des panneaux photovoltaïques. 

L’avantage d’être accompagnés

« Nous avons réellement apprécié ce regard extérieur posé sur nos réalités. Notre coach nous a toujours soumis des exemples concrets et nous a également aidés à devenir plus autonomes en matière d’énergie. Etre accompagnés, cela oblige aussi à bouger, à se fixer des objectifs d’une réunion à une autre. C’est essentiel pour entrer en action », conclut Pascaline Lemaire.

Maison d’enfants Marie-Henriette asbl - Rue de la Flèche 14 B-1000 Bruxelles, accompagné par Bruxeo

Date de mise à jour: 09/11/2020