Vous êtes ici

Le gaz change

30/07/2018

La Région de Bruxelles-Capitale, encore alimentée en gaz pauvre, sera prochainement convertie au gaz riche. Tous les consommateurs de gaz naturel sont concernés par cette conversion et devront, en temps voulu, faire le nécessaire pour préparer leurs appareils à l’utilisation du gaz riche.

La Région bruxelloise est actuellement fournie en gaz pauvre provenant de la région de Groningen, aux Pays-Bas. L’exploitation gazière y génère des problèmes de stabilité du sol (tremblements de terre) et le gouvernement néerlandais a décidé de réduire progressivement ses exportations de gaz pour les supprimer totalement en 2030. Le gaz pauvre étant rare, la Région bruxelloise a choisi de se fournir en gaz riche et de convertir son réseau de distribution en conséquence. Sur la base d’un calendrier convenu au niveau fédéral, la Région de Bruxelles-Capitale a été divisée en 4 zones qui seront successivement converties au gaz riche en 2020, 2021, 2022 et 2023.

Conséquence pour le consommateur ? Il devra faire vérifier la compatibilité de ses appareils fonctionnant au gaz (chauffe-eau, chaudière) avec le gaz riche et éventuellement les faire régler par un technicien habilité.

Les autorités fédérales et régionales recommandent de faire vérifier la compatibilité des appareils dans le cadre du contrôle périodique obligatoire PEB de la chaudière et des chauffe-eaux. Couplée à ce contrôle, la vérification ne devrait générer aucun coût supplémentaire. Une prime régionale devrait d’ailleurs voir le jour début 2019 pour aider les publics précarisés à effectuer le contrôle périodique.

Un site dédicacé www.legazchange.brussels fournit toutes les informations concernant cette conversion.

Il est possible de connaître précisément votre année de conversion en introduisant votre adresse dans le moteur de recherche du site.

Date de mise à jour: 08/08/2018