Le Bilan énergétique 2017 de la Région est en ligne ! (professionnels)

13/06/2019

Chaque année, Bruxelles Environnement publie le bilan énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale.

Ce rapport est un bilan comptable qui met en balance les quantités d’énergie disponibles et les quantités d’énergie consommées par les différents secteurs d’activité. Il permet notamment d’évaluer l’impact des politiques énergétiques de la Région et de dresser un portrait du paysage bruxellois en matière d’énergie. Il alimente également le calcul des inventaires régionaux d’émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.

Les bâtiments,  premiers consommateurs d’énergie

Le bilan montre qu’en 2017, les principaux secteurs de consommation d’énergie à Bruxelles sont :

  • Le logement : 38 % ;
  • Le secteur tertiaire : 35 % ;
  • Le transport : 22 %.

La consommation d’énergie dans les bâtiments est logiquement une priorité de la Région pour les actions en matière d’économies d’énergie et d’efficacité énergétique.

En ce qui concerne les bâtiments tertiaires, des actions spécifiques sont développées à destination :

  • des pouvoirs publics et des gestionnaires de grands parcs de bâtiments publics dans la Région, comme les projets NRClick et Solarclick ;
  • des gestionnaires de grands bâtiments ou de parcs de bâtiments privés, comme le programme PLAGE.

D’autres actions sont destinées à rendre les bâtiments plus performants en améliorant la qualité de l’enveloppe du bâtiment ou les installations techniques (chauffage, ventilation et air conditionné).

Une Région urbaine énergétiquement dépendante

Bruxelles est une ville-Région fortement urbanisée, qui dépend très largement des importations pour couvrir ses besoins en énergie (90%).

A l’heure actuelle, les principaux vecteurs d’énergie consommés à Bruxelles sont :

  • le gaz naturel : 43 % ;
  • l’électricité : 27 %
  • Les carburants : 20 %

La production d’énergie issue de sources renouvelables est en augmentation dans la Région mais reste limitée à cause du contexte bruxellois (géothermie difficile, hydroélectricité impossible, proximité de l’aéroport).

Pour plus d’info et des chiffres consultez la page web.

Date de mise à jour: 13/06/2019