La Zone de Basses Emissions de Bruxelles (LEZ) redémarre le 1er juillet avec des dérogations pour les personnes handicapées

02/06/2020
Route avec voitures / Autoweg

Selon l’Agence européenne de l’Environnement, la pollution de l’air est à l’origine de 9.380 décès prématurés par an en Belgique. La qualité de l’air dans les grandes villes comme Bruxelles est donc un enjeu majeur de santé publique. 

La pandémie de COVID19 dont nous commençons progressivement à sortir a permis de démontrer que la pollution de l’air à Bruxelles n’est pas une fatalité. Une étude menée par Bruxelles Environnement l’a en effet récemment démontré : les mesures de confinement ont de facto entraîné une importante réduction des émissions du trafic routier. Celles-ci se sont traduites par une amélioration significative de la qualité de l’air durant cette période, particulièrement dans les sites habituellement fortement exposés aux émissions du trafic. En moyenne, les concentrations de NO y ont diminué de 75 %, et les concentrations de NO2 de 50 %.

Mise en place en 2018, la LEZ est un instrument important visant à améliorer la qualité de l’air à Bruxelles. Celle-ci vise à progressivement interdire les véhicules les plus polluants circulant sur le territoire de la Région, afin de réduire les émissions de polluants provenant du transport routier et d’ainsi protéger la santé des bruxellois. Les premiers résultats montrent que la LEZ est efficace : le nombre de véhicules en infraction a diminué d’environ 75% entre janvier et décembre 2019.

Temporairement suspendues en raison du COVID-19, les amendes pour non-respect des critères d’accès à la Zone de Basses Emissions de la Région bruxelloise reprendront à partir du 1er juillet 2020. Les véhicules diesel de norme EURO 0, 1, 2 ou 3 et les véhicules essence et LPG de norme EURO 0 et 1 s’exposent donc de nouveau à une amende de 350 € s’ils circulent dans la LEZ à partir du 1er juillet. Pour rappel, afin de permettre au propriétaire du véhicule de prendre les dispositions nécessaires, une nouvelle amende ne pourra être envoyée que 3 mois après la précédente. 

Une campagne de communication est prévue à partir du 16 juin pour prévenir les Belges de la reprise des amendes pour les véhicules qui ne répondent pas aux critères d’accès. En plus d’une campagne nationale en radio et d’affichage grand format placé à différents points d’entrée de Bruxelles, une large campagne digitale est également prévue, notamment sur les réseaux sociaux et via les applications GPS. Des courriers d’avertissements seront également envoyés aux véhicules en infraction qui ont circulé pendant la période de suspension des amendes. 

En parallèle, une mesure a récemment été prise pour rendre la LEZ plus sociale : une nouvelle dérogation a été introduite, dont pourront bénéficier les personnes titulaires d’une carte de stationnement pour personnes handicapées qui  bénéficient de l’intervention majorée dans les soins de santé. Celle-ci entrera en vigueur avec effet rétroactif au 1er avril 2020, afin qu’aucune des personnes concernées ne se voient imposer une amende dans la nouvelle phase de la LEZ. 

Les modalités d’obtention de cette dérogation ainsi que toute l’information concernant la Low Emission Zone sont consultables sur le site de la LEZ

Date de mise à jour: 02/06/2020