Des sols vivants à Bruxelles

05/08/2021

Bruxelles Environnement a récemment testé l’activité biologique des sols de la Région. Des observations ont été faites dans des sols de potagers, de jardins, de friches industrielles et de la forêt. Les résultats montrent qu’il y a une vie active dans tous les types de sols de la Région avec, bien entendu, des variations d’intensité entre chacun des sites étudiés.

Depuis presque 20 ans, la protection des sols fait partie des missions importantes de Bruxelles Environnement. Grâce à l’Ordonnance Sol, 608 ha de terrains pollués ont été traités et l’inventaire de l’état des sols a été mis sur pied. 

Avec la Stratégie Good Soil, Bruxelles Environnement veut encore aller plus loin et améliorer la qualité des sols de la Région. Pour débuter ce projet, Bruxelles Environnement souhaitait avoir une première estimation de la qualité biologique des sols sur le territoire de la Région. C’est pourquoi une série d’observations ont été faites sur les sols de différents environnements de la Région (forêt, jardin, friches, potagers). L’objectif était d’évaluer l’intensité de l’activité biologique des sols. Grâce à ces observations, il apparait que les sols de la Région abritent une vie active. Malgré l’urbanisation de la Région, chacun des sites étudiés a montré des signes d’une activité biologique intense avec une activité plus importante dans les sols de potagers. Ces sols doivent donc être protégés et préservés de tout projet de construction qui y anéantirait toute forme de vie.  

Les sols et les organismes vivants qui y vivent jouent un rôle essentiel pour notre environnement en décomposant la matière organique, en piégeant le CO2 atmosphérique ou en filtrant les eaux de pluie. Rendez-vous sur notre site internet pour tout connaitre de la stratégie Good Soil ou pour savoir comment évaluer la qualité de votre sol grâce à l’IQSB.

Date de mise à jour: 05/08/2021