Des ânes pour remplacer les débroussailleuses

19/07/2016

Il y a quelques années, Bruxelles Environnement, devenu propriétaire d’une zone de 15 ha sur le plateau Engeland, a pris en charge l’aménagement du site laissé à l’abandon et fortement dégradé : érosion du sol, déchets, colonisation par des espèces exotiques invasives comme le cerisier tardif importé d’Amérique du Nord.

Protection du site

Le statut de zone Natura 2000 de cet espace de haute valeur biologique, en raison, notamment, de la présence de 12 espèces de chauves-souris, impose un plan de gestion et différentes interventions, entamées en 2012, en vue de sa valorisation et de sa conservation. 

L’année passée, des travaux d’éclaircissement et d’ouverture des prairies et de la forêt, devenue trop dense, ont permis de rendre le site plus attractif pour la flore et la faune indigènes.

Le débroussaillage par les ânes

De nouvelles clôtures munies de portillons ont permis récemment d’accueillir des ânes, excellents débroussailleurs naturels et écologiques ! Ils se nourrissent de la végétation excédentaire comme les jeunes pousses d’arbres envahissantes, les ronciers et les orties.

L’importance de la surface à nettoyer a conduit à morceler l’espace en 4 parcelles clôturées, puis les ouvrir au fur et à mesure qu’elles sont broutées. Une rotation des parcelles est nécessaire pour minimiser le piétinement du terrain.

Une longue expérience

Ce nouveau projet d’éco-pâturage s’ajoute à la liste d’actions similaires, menées par Bruxelles Environnement déjà depuis une bonne décennie dans plusieurs autres espaces  régionaux (Rouge-Cloître, Scheutbos, Parc Roi Baudouin, Parc de la Héronnière…) et qui ont largement porté leurs fruits.

Date de mise à jour: 19/07/2016