Copropriétés : résultats des consultations et projet futur (professionnels)

05/05/2020
Bâtiment PLAGE

Quel type de service doit-on mettre en place pour inciter les copropriétés bruxelloises à s’engager dans des travaux de rénovation énergétique ? Quels sont les principaux freins à la mise en œuvre de ces travaux et comment les surmonter ? Comment ce service doit-il être proposé pour qu’il réponde réellement aux besoins et problèmes rencontrés ? 

C’est pour répondre à ces questions et accélérer la transition énergétique des copropriétés que Bruxelles Environnement a participé au projet de recherche Innovate de 3 années, visant la mise en place d’un guichet unique pour les copropriétés, prévu pour 2021. Les missions de celui-ci se basent sur les retours des consultations des copropriétaires, syndics et professionnel∙les de la rénovation avec :

  • une enquête auprès des copropriétaires qui a récolté 490 réponses valides ; 
  • cinq ateliers de travail réunissant des copropriétaires et des syndics qui ont complété les résultats de l’enquête ;
  • des tables rondes et réunions bilatérales avec des professionnel∙les de l’accompagnement et de la rénovation qui ont mis en lumière la manière dont ce service devra répondre aux besoins. 

Ci-dessous quelques résultats des consultations : 

La différenciation des types de copropriétés a été un point central dans le travail d’analyse. Trois types de copropriétés ont été identifiés, avec des similitudes au niveau des besoins mais des différences pour le fonctionnement ou les équipements : les copropriétés de moins de 10 appartements, de 10 à 50 appartements et de plus de 50 appartements. 70% des copropriétés bruxelloises appartiennent au premier groupe. 

Au niveau de la gestion de la copropriété, les petites copropriétés sont le plus souvent gérées par un syndic non professionnel. Il est à noter qu’un faible pourcentage de copropriétaires dans les petites copropriétés ne sait pas quelle est la nature du syndic. Il est également important de retenir que les petites copropriétés disposent moins souvent d’un fonds de réserve et que le montant de celui-ci est proportionnellement plus faible que dans les grandes. Les modalités de l’appel et les montants sont de manière générale très variable. 

Nous le savons, la performance énergétique des bâtiments à Bruxelles est médiocre, voire mauvaise. Il ressort des consultations qu’une grande partie des bâtiments a connu des travaux de rénovation, mais pas forcément pour améliorer la performance énergétique. S’il s’agit de viser les objectifs de la stratégie rénovation de kWhEP/(m².an), 97 % du parc immobilier des copropriétés resterait à rénover d’ici à 2050 … de quoi donner du travail au futur guichet unique. D’autant plus que plus de 50% des consulté∙es déclarent vouloir faire des travaux dans les 3 ans, des opportunités à saisir !

Au niveau des freins à la rénovation cités, il y a bien entendu le coût des travaux ou la difficulté à trouver un moyen de financement, mais aussi la difficulté de trouver des entreprises qualifiées pour l’exécution et la crainte que l’entreprise ne soit pas fiable. Enfin, les questions de gouvernance et de prise de décision en faveur d’une rénovation sont des difficultés citées très régulièrement comme étant le frein principal. 

Le guichet unique copropriétés cherchera des solutions aux freins à la rénovation et accompagnera les candidat∙es à la rénovation durant tout le processus, en répondant au besoin d’informations techniques et de soutien au suivi de chantier, mais aussi aux questions de gouvernance. 

Date de mise à jour: 05/05/2020