Vous êtes ici

Bruxelles Environnement octroie 16 mois de plus aux certificateurs PEB résidentiels pour passer l’examen nécessaire à la poursuite de leur activité

06/06/2018

Vu la fuite malheureuse des questions aux certificateurs en mai dernier, Bruxelles Environnement s’est vu dans l’obligation d’annuler l’examen du 19 mai ainsi que les 4 autres sessions prévues. L’administration bruxelloise a par la suite reçu plusieurs critiques de certificateurs, mécontents de l’organisation générale, du niveau de difficulté et du contenu de cet examen.

A l’écoute du secteur, Bruxelles Environnement a décidé de reporter la date butoir initiale du 15 juin 2018 au 15 octobre 2019. Tous les certificateurs PEB actuellement agréés peuvent continuer à exercer leur activité jusque là.

Ce délai permettra à l’administration d’entendre sereinement les plaintes émanant des certificateurs, d’apporter les améliorations utiles au dispositif pour qu’il se poursuive dans les meilleures conditions et de donner à chacun de nouvelles chances de se former. Bruxelles Environnement organisera d’ailleurs courant juin 2018 une réunion d’échange avec le secteur.

L’objectif de la réforme conduite depuis plusieurs années est et reste d’améliorer le niveau  de qualité de la certification PEB à Bruxelles, ce qui justifie un haut niveau d’exigence à l’examen.  « Nous souhaitons que ce haut niveau de qualité soit atteint tout en offrant à chacun les meilleures chances d’évoluer vers le niveau requis, au bénéfice des certificateurs eux-mêmes, des Bruxellois et de l’environnement. Cet examen est un enjeu important pour la qualité des prestations des certificateurs PEB actifs sur le marché bruxellois et Bruxelles Environnement souhaite poursuivre cette évaluation dans la sérénité ».

Pour rappel, le certificat PEB sert à comparer la performance énergétique de différents biens immobiliers mis en vente ou en location et à réduire les émissions de CO2 de ce secteur. Cette réglementation PEB est présente partout en Europe.

Date de mise à jour: 06/06/2018