Abattages phytosanitaires sur la promenade de l’ancien chemin de fer

24/11/2021

Bruxelles Environnement va procéder à l’abattage de 232 arbres le long de la promenade de l’ancien chemin de fer pour raisons sanitaires et sécuritaires. De nouveaux arbres seront replantés pour les remplacer.

En tant que gestionnaire de parcs, Bruxelles Environnement est tenu de maintenir son patrimoine arboré dans un bon état sanitaire afin notamment d’éviter qu’il ne devienne dangereux pour les promeneurs. 

Recensement des arbres

Pour le site de la promenade de l’ancien chemin de fer située sur le territoire des communes d’Auderghem, de Woluwe-St-Lambert et de Woluwe-St-Pierre, Bruxelles Environnement a fait réaliser en mars 2021 une étude phytosanitaire complète des arbres, soit un inventaire et un examen visuel de 1.514 arbres.

Les diagnostics visuels ont montré qu’environ trois quarts des arbres sont en relativement bon état sanitaire, tandis qu’un quart des arbres sont affaiblis, dépérissant ou morts sur pieds.

Sur base de cette analyse, Bruxelles Environnement a introduit une demande de permis d’urbanisme pour l’abattage de 232 arbres et la sécurisation par réduction de 2 arbres jugés dangereux pour la sécurité du public.

Entre janvier et mars 2022, 88 premiers arbres seront abattus, les autres le seront durant l’hiver 2022-2023. Les arbres à abattre se répartissent ponctuellement sur l’ensemble de la promenade. 

Plantation de nouvelles essences

Les mises en lumière liées aux futures coupes profiteront à la végétation située sous ces arbres à abattre. Lorsque cette végétation forestière de remplacement n’est pas assez présente, il est prévu de replanter le parterre de coupe en diverses essences forestières feuillues.

Si la mise en lumière le permet, une replantation sera préconisée parmi les essences susceptibles de s’adapter aux sols de remblais du site et présentant un bon potentiel d’avenir dans le contexte des changements climatiques.

Date de mise à jour: 24/11/2021