Vous êtes ici

Espaces verts et biodiversite

Actualisation : février 2020

La nature en ville remplit de nombreuses fonctions écologiques : support à la biodiversité, régulation du cycle hydrologique et du microclimat (infiltration des eaux pluviales, évaporation et évapo-transpiration), captage du dioxyde de carbone, filtration de certains polluants, … A l’échelle de la ville, ces fonctions contribuent notamment à la recharge des nappes phréatiques, à la limitation des inondations et de la pollution des cours d’eau (moindre surverse des déversoirs) ou encore, au rafraîchissement de l’air. Les espaces verts urbains remplissent également d’autres fonctions importantes notamment récréatives, sociales, paysagères, patrimoniales ou encore, urbanistiques. Une fonction de production peut également être plus ou moins développée (potagers, maraîchage, bois). 
La préservation et le développement d’espaces verts en milieu urbain participent dès lors, dans une large mesure, à la qualité de vie et à la santé des citadins ainsi qu’à la résilience des villes notamment vis-à-vis des changements climatiques attendus.
Ces espaces sont cependant soumis à de nombreuses pressions et ne bénéficient pas toujours de protection ni de gestion adéquates. 
Depuis une vingtaine d’années, les actions développées au niveau de l’aménagement ou de la rénovation des espaces verts régionaux s’inscrivent dans le cadre général du programme de maillage vert, concept intégrateur combinant des objectifs socio-récréatifs, environnementaux et paysagers. 
Face à la forte croissance démographique, l’un des enjeux majeurs de la Région est de préserver l’offre en espaces verts accessibles par habitant et d’améliorer leur répartition en aménageant prioritairement de nouveaux parcs dans les quartiers denses et peu verdurisés du pentagone et de la première couronne. La constitution de corridors verts reliant entre eux les espaces verts permet aussi d’accroître la présence de nature dans la ville et de renforcer la résilience des écosystèmes.
Outre l’extension, sous diverses formes, des espaces verts et leur protection, notamment via des outils juridiques, il importe également d’assurer une gestion de qualité permettant d’optimaliser la diversité des fonctions des espaces verts et de répondre tant que possible aux besoins des citadins. La flore, la faune et les habitats naturels font l’objet de programmes de surveillance et de suivi permettant de disposer de données indispensables à l’élaboration des politiques et mesures de gestion en matière de biodiversité.

Date de mise à jour: 13/05/2020