Vous êtes ici

Focus : Le potentiel photovoltaïque des toits bruxellois

Actualisation : février 2020

Pour augmenter la production d’énergie issue de sources renouvelables, on mise sur les panneaux solaires photovoltaïques installés sur les toits des habitations de la population bruxelloise et des bâtiments publics. Le potentiel d’exploitation de l’énergie solaire en Région de Bruxelles-Capitale (RBC) est important. La production des installations qui existent à ce stade correspond en 2017 à 47,5GWH soit une faible proportion du potentiel et ¼ de l’objectif pour 2030. Si SolarClick est un programme d’installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments publics, la population peut quant à elle faire une simulation des possibilités d’installation de panneaux solaires sur son propre toit grâce à la Carte solaire. 

Le gouvernement bruxellois a décidé de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30% d’ici 2025 (par rapport à 1990) et de doubler la production d’énergie issue de sources renouvelables en RBC, pour passer de quelque 2% en 2013 à 4% en 2020. 

L’énergie solaire à Bruxelles

On entend par énergie issue de sources renouvelables l’énergie dont l’exploitation n’entame pas les réserves de sources limitées ou fossiles. L’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, l'énergie géothermique et l’énergie solaire en sont quelques exemples. Le potentiel de production d’énergie issue de sources renouvelables est toutefois assez limité sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) en raison de la densité urbaine et de la proximité de l'aéroport. C’est pourquoi il convient d’étudier les possibilités offertes par l’énergie solaire, et en particulier par les panneaux solaires photovoltaïques. Les toits bruxellois en constituent le support idéal. 
La RBC a pour objectif  de disposer d’un potentiel photovoltaïque de 87GWh en 2020 et de 185 GWh en 2030. En 2017, on en était à un quart de cet objectif (47,46GWh). On mise pour cela sur les particuliers et les entreprises privées, mais aussi les institutions publiques comme producteurs d’énergie.  

Objectif de production d’énergie photovoltaïque (à gauche) et évolution des installations photovoltaïques (à droite) en Région de Bruxelles-Capitale 

Source: Bilan énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles Environnement

La puissance électrique cumulée est ainsi en croissance constante depuis 2011 principalement. L’augmentation constatée en 2013 s’explique essentiellement par la construction de nouvelles grosses installations dans ou par des entreprises privées. La puissance photovoltaïque installée est répartie comme suit en 2017: 5% de la puissance photovoltaïque provient d'institutions publiques, 14%  appartient à des particuliers et plus de 80% est due à des installations d’entreprises privées.  
Le potentiel photovoltaïque total de la Région est estimé à près de 2.500.000kW. Il y a une nette différence d’une commune à l’autre. Ainsi, le potentiel photovoltaïque est important à Bruxelles mais plutôt limité à Koekelberg et à Saint-Josse-ten-Noode. La production des installations qui existent à ce stade correspond à un peu plus de 66.000kW (soit 2,7% du potentiel). Le taux de réalisation varie aussi sensiblement d'une commune à l’autre. Contrairement aux réalisations, le potentiel est toutefois une valeur calculée, ce qu’il convient de souligner. En outre, cette estimation part du principe que la totalité des toitures seront affectées à des panneaux photovoltaïques, ce qui ne sera pas le cas dans le pratique.

La répartition du potentiel photovoltaïque et la production réalisée par commune de la Région de Bruxelles-Capitale 

Source: Bilan énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles Environnement & APERe
 

La carte solaire, un outil de décision pour les particuliers

Une étude commandée par Bruxelles Environnement nous apprend que plus de la moitié des Bruxellois pensent spontanément aux panneaux solaires lorsqu’on parle d’énergie renouvelable. Pourtant, les panneaux solaires ne remportent pas le même succès que dans les autres Régions puisque l’énergie solaire ne représente que 3% de la consommation totale en Région bruxelloise. Et bien que 40% des Bruxellois aient déjà envisagé d’installer des panneaux solaires, ils ne l’ont pas fait, principalement parce qu’ils pensaient que l’installation serait trop coûteuse (50%) ou parce que leur habitation fait partie d’une copropriété (21%), ce qui complique l’organisation d’une telle installation. 
Le but de la carte solaire est de prouver aux Bruxellois que l'installation de panneaux solaires est bel et bien intéressante (financièrement). L’installation de panneaux solaires chez des particuliers est facile et peut souvent être réalisée en 1 jour. Généralement, elle ne nécessite pas de permis d'urbanisme et ne modifie pas le revenu cadastral. Les prix ont par ailleurs fortement baissé et grâce aux certificats verts, assortis d'une garantie de 10 ans, l’investissement peut certainement être amorti. 
Le potentiel solaire et thermique d'un toit est à découvrir sur Cartesolaire.brussels. Après avoir introduit l’adresse, le Bruxellois accède à une représentation visuelle de son toit qui lui permet de voir quelles parties de celui-ci offrent un potentiel solaire, combien de panneaux solaires sont nécessaires pour une production maximale et quels sont les frais d'installation. Il obtient également une estimation de ce que les panneaux solaires pourraient rapporter, grâce à la vente de certificats verts durant 10 ans, d'une part, et grâce aux économies d'énergie, d’autre part, pour ne pas parler du gain environnemental (émissions de CO2 évitées).

L’information sur la Carte solaire bruxelloise 

Source: Bruxelles Environnement

   

Une liste d’installateurs agréés est également disponible et depuis 2017, l’installation de panneaux solaires entre en outre en considération pour un prêt vert bruxellois. 
L’objectif affiché de cet outil est bien sûr d’inciter à l’installation de panneaux pour augmenter la production d’énergie renouvelables et tendre vers les objectifs fixés.

Des panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments publics

Près de 85.000m² de panneaux photovoltaïques seront installés entre 2017 et 2020 sur les toits des bâtiments publics de la Région. Ces installations se feront dans le cadre de SolarClick, un programme régional que le gouvernement bruxellois a confié à Sibelga, en collaboration avec Bruxelles Environnement. Ce programme prévoit l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur les toits des bâtiments communaux et régionaux, tels que des bâtiments administratifs et des infrastructures sportives, mais aussi des écoles et des crèches. 
Après une période de préparation, les toits de 34 bâtiments publics ont été équipés de panneaux photovoltaïques en 2018, pour un total de 15.000m². En 2019, on poursuit dans la même voie, tout en veillant à la qualité des installations grâce à un monitoring approfondi. C’est là que le programme NRClick prouvera toute son utilité puisqu’il aide à réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments publics bruxellois par le biais d’audits et de travaux d’amélioration. 
Un budget total de 20 millions d’euros a été dégagé. Ce budget permet de financer une grande partie des travaux (d’installation), suite à quoi les pouvoirs publics pourront disposer d’électricité gratuite. En échange, la Région reçoit les certificats verts, qu’elle peut ensuite vendre pour créer un Fonds climat. 

Les projets SolarClick réalisés en 2018  

Source: Sibelga

 
De très gros projets étaient prévus en 2019 (dont près de 3000 panneaux solaires photovoltaïques sur les toits du dépôt de trams d’Ixelles, dans le cadre du programme). Ces panneaux permettront de produire l’équivalent de la consommation d’électricité de plus de 900 ménages. Ce qui représente une économie de 328 tonnes de CO2 par an. Les chiffres précis (pour 2019) ne sont pas encore disponibles.
L'équipement de 150 bâtiments publics bruxellois avec des panneaux photovoltaïques en 2020, dans le cadre de SolarClick, permettra une réduction annuelle des émissions de CO2 de quelque 4500 tonnes. Ce programme contribuera également à atteindre l’objectif qui a été imposé à notre Région: un doublement de la production d’énergie issue de sources renouvelables d’ici 2020. 

Date de mise à jour: 06/05/2020