Vous êtes ici

Votre groupe de secours : premiers pas (professionnels)

a. L'utilisation autorisée 
b. Les équipements obligatoires 
c. Les caractéristiques techniques de votre local 
d. Vos obligations de sécurité 
e. Vos obligations en cas d'incident 

a. L’utilisation autorisée

  • N’utilisez pas les groupes de secours pour faire du peak shaving (écrêtage).
  • N’utilisez les groupes de secours qu’en cas de panne du réseau électrique ou pour des tests de fonctionnement.

Top

b. Les équipements obligatoires

Compteurs

  • Installez un compteur horaire affichant le nombre d’heures de fonctionnement.

Alimentation en combustible

  • Les nourrices ou réservoirs journaliers faisant partie intégrante du groupes de secours ne sont pas considérés comme des dépôts annexes.

Dépôts annexes 

Pour plus d’informations sur les conditions d’exploiter des dépôts annexes, consultez le guide exploitants « Réservoir à mazout non enfoui ».

  • Les dépôts annexes existants d’une capacité maximale de 3.000 litres sont tolérés dans le local du groupe de secours, sans préjudice de conditions plus strictes imposées par le SIAMU.
  • Les nouveaux dépôts annexes sont obligatoirement stockés dans un local séparé.

Top

c. Caractéristiques techniques du local situé dans un bâtiment 

Les indications de résistance au feu de ce guide valent :

  • S’il n’y a pas d’autre norme fixée légalement pour le bâtiment concerné ;
  • Si le SIAMU n’a pas fixé de règles plus strictes.

De façon générale, aménagez et entretenez  le local où se trouve le groupe de secours de manière à réduire les risques d’incendie et d’explosion. 

  • Placez le groupe de secours dans un local qui répond à toutes les conditions techniques ci-dessous.

Parois, plancher et plafond

  • Les parois, plancher et plafond ont une résistance au feu d’une heure.

Porte d’accès

  • La porte d’accès entre le local technique et les autres parties du bâtiment est une porte coupe-feu, d’une résistance au feu d’une demi-heure.
  • Elle est munie d’un système de fermeture automatique.

Cheminées

  • Elles sont placées à 8 mètres minimum d’une ouverture ou d’une prise d’air frais.
  • Elles sont placées de manière à ce que les gaz évacués ne gênent pas le voisinage.
  • Les conduites pour évacuer les gaz de combustion sont étanches.

Ventilation

  • Aérez constamment et efficacement le local.
  • Ventilez mécaniquement ou naturellement.
  • Prévoyez des dispositifs sur les ouvertures d’aération et les canalisations pour empêcher l’entrée de poussières, de pluie et d’autres souillures. 

Top

d. Vos obligations de sécurité

Accès au local et circulation

  • Empêchez l’accès du public au groupe de secours. Seul le personnel technique qualifié peut y accéder.
  • Affichez clairement l’interdiction d’entrer pour le public sur la porte du local.
  • Laissez l’espace nécessaire autour des machines pour le nettoyage, l’entretien.

Utilisation du local

  • Ne stockez rien dans le local où se trouve le groupe de secours : objets inflammables, combustibles ou équipements pouvant nuire au fonctionnement des installations (groupe de refroidissement par exemple). 

Les dépôts annexes existants d’une capacité maximale de 3.000 litres sont tolérés dans le local du groupe de secours, sans préjudice de conditions plus strictes imposées par le SIAMU.

Top

e. Vos obligations en cas d’incident

  • Si du mazout est répandu accidentellement, utilisez des matériaux inertes pour l’absorber et prenez toutes les précautions possibles pour éviter le danger et limiter la pollution des sols et de l’eau.
  • Éliminez les déchets générés par ces opérations de nettoyage en faisant appel à un opérateur autorisé en Région de Bruxelles-Capitale. Il s’agit de déchets dangereux. Conservez dans votre registre le document de traçabilité prouvant le traitement de ces déchets.
  • Avertissez immédiatement Bruxelles Environnement par écrit (courrier, e-mail, fax) et précisez la nature et la date de l’incident. Précisez également si vous avez constaté une pollution du sol. 

Top

Date de mise à jour: 05/11/2018