Vous êtes ici

Votre installation : premiers pas

a. Les normes et les équipements
b. L'emplacement
c. L'isolation
d. L'économie d'énergie
e. La mise en route de l'installation

a. Les normes et les équipements

Normes légales

  • Assurez-vous que tous les équipements sous pression du circuit d’air comprimé (tuyaux, pistolets, accessoires de sécurité, …) portent le sigle « CE ». 

    Tous les équipements sous pression doivent porter le sigle « CE » :

    Le sigle atteste de la conformité des équipements avec les normes en vigueur. 

  • Assurez-vous que le réservoir d’air comprimé porte une plaque signalétique, mentionnant notamment le sigle « CE ». 

    La plaque signalétique mentionne au minimum :

    • le sigle « CE » (+ éventuellement les 2 derniers chiffres de l’année) ;
    • le numéro de l’organisme chargé de la vérification CE ;
    • la pression maximale de service PS en bar ;
    • la température maximale (Tmax) et minimale de service (Tmin) en °C ;
    • la capacité du réservoir V (en litres) ;
    • le nom ou la marque du fabricant,
    • le type et l’identification de série ou du lot du réservoir.
  • Vérifiez que le réservoir est fourni avec une notice d’instructions complète. 

    La notice d’instructions donne au minimum les indications suivantes :

    • les mêmes renseignements que sur la plaque signalétique ;
    • le domaine d’utilisation prévu ;
    • les conditions d’installation pour assurer la sécurité des réservoirs ;
    • les conditions d’entretien.

    La notice doit proposer le texte en français, en néerlandais et en allemand.

 

Équipements

  • Chaque moteur électrique est muni d’une plaque qui indique le nombre de tours maximal, de volts et d’ampères que la machine supporte. Cette plaque est apparente.
  • Le compresseur ou le réservoir est équipé d’un manostat qui arrête la compression de l’air dès que la pression maximale est atteinte.

    Pour toutes les nouvelles centrales de production d'air comprimé :

  • Le réseau est adapté au besoin.
  • Le réseau est conçu en boucle et présente une légère pente.
  • Le(s) réservoirs est (sont) installé(s) directement en aval du (des) compresseur(s).

    Cet emplacement permet de limiter les fluctuations du débit d’air.

  • Des purgeurs sont prévus aux points bas.
  • Un sécheur est prévu afin de limiter la condensation dans le circuit.
  • Les filtres sont placés au plus près des utilisateurs.

Top

b. L’emplacement

  • Ne  placez pas le compresseur dans un local de chaufferie ni dans un local où la température pourrait dépasser 35°C afin de garantir un rendement élevé de l'installation.
  • Placez le compresseur dans un endroit suffisamment ventilé.
  • Ne placez jamais un réservoir d’air comprimé à proximité de substances inflammables ou dangereuses.
  • Si le compresseur et son réservoir sont à l’air libre, protégez-les des intempéries.
  • Empêchez l’accès du public au réservoir : prévoyez un grillage ou d’autres mesures d’éloignement.
  • Si le compresseur est proche d’une voie de circulation, installez un grillage, des murets ou des plots autour du compresseur pour éviter tout risque de choc accidentel avec un véhicule. 
  • Positionnez le réservoir de manière stable, pour éviter qu'il ne se renverse. Au besoin fixez-le solidement au sol ou à une structure stable (obligatoire s'il est à l'air libre).

Top

c. L’isolation

  • Placez le compresseur de manière à éviter la communication des vibrations aux murs et planchers de l’immeuble, aux constructions voisines, au circuit d’air comprimé : placez-le sur silent-bloc, ressorts, etc.     
  • Installez  les moteurs électriques des compresseurs de manière à ce que leur utilisation soit la plus silencieuse possible.  Au besoin, placez les moteurs électriques (ou l’ensemble du compresseur d’air) dans un caisson anti-bruit. Dans ce cas, assurez la ventilation.

Top

d. L’économie d’énergie

Pour toutes les nouvelles installations

De façon générale, optez pour les meilleures technologies -  adaptées à votre entreprise, pour réduire la consommation d’énergie de votre installation d’air comprimé.

  • Adaptez la production d’air comprimé à la demande.
  • Dimensionnez correctement le réservoir d’air comprimé, en fonction du débit d’air de l’installation. 

    Le volume du réservoir doit être le plus proche possible du volume idéal : 

  • Mettez en place des technologies à haut rendement : compresseurs double action, à plusieurs étages de compression, ...
  • Choisissez des moteurs électriques à rendement de conversion élevé (label IE 2, IE 3) et/ou mettez en place un mode de régulation adéquat.
  • Veillez à ce que le réservoir soit bien muni de :
    • une ou plusieurs soupapes de sûreté (qui s’ouvrent avant ou dès que la pression maximale est atteinte et qui empêchent un dépassement de la pression maximale de plus de 10%) ;
    • un manomètre placé bien en vue, qui indique distinctement sur son échelle la pression maximale ;
    • un robinet de purge.

 

Pour les nouvelles installations supérieures à 20 kW sur le même circuit

  • Limitez la durée de fonctionnement en marche à vide : modulez le débit de l’air comprimé en fonction de la charge (notamment par la variation de vitesse des compresseurs à vis ou l’étagement des compresseurs à pistons).

 

Pour les nouvelles installations supérieures à 50 kW  - si besoin en eau chaude

  • Récupérez par un échangeur la chaleur du compresseur pour le chauffage de l’eau. 

    Si la récupération de la chaleur n’est pas adaptée à votre entreprise, vous pouvez demander une dérogation. Vous devez motiver votre demande.

    Vous pouvez bien entendu proposer une solution alternative. 

Top

e. La mise en route de l’installation

  • Faites contrôler et certifier votre installation par un expert compétent avant de la mettre en service. 

    L’expert doit vérifier :

    • le montage correct de l’installation ;
    • l’étanchéité du système ;
    • le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité.

    Il vous remet un certificat après le contrôle.

  • Conservez le rapport favorable de l’expert, et tenez-le à disposition en cas de contrôle.

 

Pour les nouveaux réservoirs

  • Assurez-vous, lors de la livraison, de recevoir la notice d’instructions du fabricant.
  • Avant l’installation, vérifiez que l’utilisation que vous ferez du réservoir correspond à l’utilisation prévue par le fabricant.

  • Au moment du placement, vérifiez que l’installation est conforme aux conditions indiquées dans la notice. 

Top

Date de mise à jour: 06/09/2018