Vous êtes ici

Contrôles et entretiens obligatoires (professionnels)

Pour toutes les installations d’air comprimé

  • Réalisez ou faites réaliser chaque année une inspection complète de l’installation, pour détecter d’éventuelles fuites dans le circuit d’air comprimé. Une inspection auditive est suffisante, mais vous pouvez aussi utiliser des produits de détection de fuite ou de l’eau savonneuse.
  • Respectez  scrupuleusement les conditions d’entretien indiquées par le fabricant. 

    Vous êtes responsable du bon entretien des compresseurs, réservoirs, canalisations d’air comprimé et autres équipements de l’installation (pistolets, vannes, …).

  • Veillez en tout temps au fonctionnement optimal de votre installation d’air comprimé et réduisez autant que possible les nuisances.
  • Vérifiez que  l’air d’entrée du compresseur est toujours à une température inférieure à 35°C.
  • Purgez régulièrement les réservoirs et équipements sous pression.

 

Pour les réservoirs de moins de 300 litres

  • Contrôlez chaque année le compresseur d’air, le réservoir d’air comprimé et les dispositifs de sécurité.

 

Pour les réservoirs de plus de 300 litres

  • Faites régulièrement contrôler les réservoirs  par un expert compétent. C’est l’expert qui détermine la fréquence des contrôles, mais l’intervalle maximum entre 2 contrôles est de 5 ans. 

    L’expert vérifie notamment l’état du réservoir (pas de rouille)  et le fonctionnement des dispositifs de sécurité. Si nécessaire, il complète son examen par une épreuve hydraulique.

    Après le contrôle, l’expert délivre un certificat qui indique les opérations effectuées, les constatations et le moment du prochain contrôle. 

  • Conservez le certificat de l’expert et tenez-le à disposition en cas de contrôle.
Date de mise à jour: 06/09/2018