Enquête sur les sols bruxellois : mettons en place une gestion durable des sols pour lutter contre les changements climatiques et le déclin de la biodiversité

Les sols, ressource non renouvelable, sont essentiels pour l’être humain et son environnement. Ils assurent des fonctions importantes dans notre alimentation, notre santé, notre bien être … Ils participent au développement de la biodiversité et de l’agriculture, à la régulation du cycle de l’eau ou à la lutte contre le dérèglement climatique.

Outre les problèmes de pollution auxquels Bruxelles s’attaque depuis 15 ans, les sols sont soumis à de nombreuses autres menaces comme l’imperméabilisation en raison de la forte urbanisation, la compaction, la perte de matières organiques ou de biodiversité.

La stratégie Good Soil vise à une meilleure gestion et préservation des sols. Cette stratégie tiendra compte de l'ensemble des fonctions que les sols remplissent, de leur variabilité et de leur complexité ainsi que de la gamme des différents processus de dégradation dont ils font l’objet. Les aspects socio-économiques seront également pris en compte dans ce nouveau projet. Concrètement, les services écosystémiques (= bénéfices) rendus par les sols seront évalués afin de pouvoir cibler et adapter les actions à mener sur le territoire de la Région. Toutes les parties prenantes, et en particulier les citoyens, seront associées à cette nouvelle stratégie par des actions de sensibilisation et par des mesures pour les encourager à préserver et améliorer la qualité des sols qui les entourent.

L’objectif de cette nouvelle gestion durable et intégrée des sols est d’améliorer encore et toujours le cadre de vie des bruxellois.es en préservant le fragile substrat sur lequel ils vivent.

Cette enquête porte sur les rapports qu’entretiennent les bruxellois.es avec les sols de leur quartier et vise à déterminer leurs craintes et leurs attentes. Elle doit permettre d’affiner la nouvelle stratégie Good Soil, laquelle doit intégrer les aspects environnementaux, sociaux et économiques pour une meilleure préservation et utilisation des sols.

1. Quel âge avez-vous ?
2. Quel est votre lien avec Bruxelles ?
3. Avez-vous un jardin ? *
5. Selon vous, quels sont les usages de sol qui seraient les plus importants à Bruxelles ?
Maximum 3 réponses possibles
OuiNon
La compaction des sols (compression du sol à la suite de passages trop fréquents ou de passages d’engins trop lourds sur des sols sans revêtement)
L’imperméabilisation des sols (mise en place d’un revêtement qui empêche l’infiltration naturelle des eaux pluviales dans le sol et qui renforce l’effet « îlot de chaleur »)
L’érosion des sols (lessivage ou envol des particules de la couche arable supérieure du sol)
La pollution des sols (pollution chimique des sols suite aux activités humaines, par exemple une fuite dans une cuve à mazout)
La salinisation des sols (augmentation de la teneur en sel dans le sol suite à l’utilisation de sel de déneigement en hiver)
La perte de biodiversité dans les sols
La perte de sols cultivables suite à l’urbanisation
L’assèchement des sols (diminution de la quantité d’eau dans les sols suite aux sécheresses et au pompage de l’eau souterraine)
La perte de matières organiques dans les sols
La diminution de la fertilité des sols
Autres
7. À Bruxelles, indiquez les problématiques relatives au sol qui vous inquiètent le plus
Maximum 3 réponses possibles
8. Estimez-vous que les sols bruxellois sont des sols vivants ?
9. Votre habitation, votre lieu de travail ou votre école dispose-t-il d’un espace extérieur ? Quel est son usage actuel ?
Plusieurs réponses possibles
10. Si vous pouviez changer l’usage de l’espace extérieur de votre habitation, votre lieu de travail ou votre école, lequel privilégieriez-vous ?
Plusieurs réponses possibles
11. Si vous vouliez verdir et/ou rendre plus cultivable l’espace extérieur de votre habitation, votre lieu de travail ou votre école, quels freins pourraient vous en empêcher ?
Maximum 2 réponses possibles
12. À quelles aides pourriez-vous avoir recours pour verdir et/ou rendre plus cultivable l’espace extérieur de votre habitation, votre lieu de travail ou votre école ?
Maximum 2 réponses possibles
13. Si un espace public ou un terrain en friche devait être réaménagé à proximité de votre habitation, votre lieu de travail ou votre école, quelle fonction souhaiteriez-vous lui attribuer ?
Maximum 3 réponses possibles
14. Pensez-vous qu’il faut instaurer un mécanisme de compensation lorsque des sols de bonne qualité sont bâtis ?
Exemple de compensation : imposer de désimperméabiliser ou de restaurer des sols à un autre endroit.
15. Pensez-vous qu’il est nécessaire d’adapter la législation bruxelloise pour y intégrer la préservation des sols de bonne qualité et le caractère durable des sols ?
16. Connaissez-vous l’outil d’Indice de Qualité du Sol Bruxellois (IQSB), développé en novembre 2020 par Bruxelles Environnement ; l’avez-vous déjà utilisé ?
17. Êtes -vous intéressé.e de bénéficier d’un test gratuit de la qualité du sol de votre terrain à Bruxelles ? *

Vous consentez à ce que Bruxelles Environnement traite vos données afin d’affiner la nouvelle stratégie Good Soil.

Vos données sont conservées pendant 18 mois. 

Vous pouvez retirer votre consentement, accéder, rectifier et supprimer vos données en nous contactant par e-mail (soilfacilitator@environnement.be) ou par courrier (Bruxelles Environnement, Sous-division Sols, avenue du Port 86C/3000, 1000 Bruxelles).

Vous pouvez également prendre contact avec le délégué à la protection des données par e-mail (privacy@environnement.brussels) ou par courrier (Bruxelles Environnement, Privacy, avenue du Port 86C/3000, 1000 Bruxelles).

Le cas échéant, vous pouvez introduire une réclamation auprès de l'Autorité de protection des données (rue de la presse 35, 1000 Bruxelles).