A Bruxelles, découvrez:

Vous êtes ici

Emilia Farfan

Emilia Farfan réside à Uccle avec son compagnon. Cette jeune femme d’origine argentine s’est lancé comme défi de manger des produits sains, au maximum bio, frais et de saison malgré un pouvoir d’achat limité. Aujourd’hui, l’alimentation saine et respectueuse de l’environnement est un axe important de sa vie.

Famille Emilia Farfan - Ambassadrice Good Food FR from Bruxelles Env. - Leefmilieu Brus on Vimeo.

  • De la Good Food à petit prix

Pour Emilia, avoir une bonne alimentation est essentiel malgré un petit budget. Désireuse de cultiver ses légumes afin de réduire leur coût d’achat et d’en garantir une meilleure qualité, Emilia a suivi des formations dans le milieu associatif bruxellois. Elle cultive des aromatiques et des salades dans son jardin, ainsi que des légumes dans une parcelle de potagers collectifs à Molenbeek-Saint-Jean. C’est par le biais de la culture maraîchère qu’elle s’est intéressée à l’alimentation durable.

  • Défi zéro gaspillage

C’est également en cultivant ses légumes elle-même qu’Emilia  a pris conscience de l’énorme gâchis écologique et humain que représente le gaspillage alimentaire. C’est ce qui l’a emmenée à suivre la formation pilote de Maître Frigo donnée par Bruxelles Environnement en 2016. Forte de ce bagage, elle s’est lancée comme défi d’éviter au maximum le gaspillage alimentaire depuis la culture ou l’achat, en passant par le rangement dans le réfrigérateur,  jusqu’à la conservation des aliments. Le compost des aliments qui ne sont plus consommables étant la solution ultime à laquelle elle recourt le moins possible. Elle développe des trucs et astuces qu’elle partage volontiers avec d’autres maîtres frigos ou lors d’évènements publics.

« Zéro déchet, alimentation durable, ce sont des mots qui ont beaucoup de sens pour nous. Pas seulement comme mode de vie mais aussi pour nous projeter dans le futur, préserver les ressources naturelles... On voudrait être le plus cohérent possible dans notre façon de vivre. »

  • Récupération d’invendus alimentaires

Emilia et son compagnon récupèrent des invendus alimentaires de commerces via des associations. Une façon d’optimiser le budget alimentaire - chacun est invité à payer ses achats selon ses moyens - mais qui requiert de traiter ou cuisiner le jour même des produits frais plus fragiles.

  • Quelques conseils d’Emilia pour se régaler et moins jeter

    Ne pas établir un menu mais tirer profit du placard, du réfrigérateur et du congélateur et faire des achats régulièrement qui complètent ce qu’il y a déjà.
    Conserver des ingrédients grâce au sucre (compotes, confitures, gelées, sirops, citronnade), au sel, à l’huile (herbes aromatiques) ou au vinaigre (pickles).
    Préparer des potages à surgeler avec les légumes qui nécessitent d’être cuits rapidement.
    Etiqueter correctement les aliments surgelés et les conditionner en petites portions.
     

« Pour moi la Good Food, c’est se permettre de bien manger, peu importe la condition économique dans laquelle on est, parce que c’est possible. » Emilia Farfan

 

Coordonnées

emiliafarfan6@gmail.com

News