Vous êtes ici

Production d'énergies renouvelables

Les « énergies renouvelables » correspondent à des énergies dont l'exploitation ne puise pas dans des stocks de ressources limités. Le potentiel de production d'énergies renouvelables sur le territoire régional est très réduit.
En 2013, la production primaire d’énergie à partir de sources renouvelables en Région de Bruxelles-Capitale s’est élevée à 633,9 GWh (dont 261,6 à partir de combustibles importés), à l'origine de 397,6 GWh effectivement consommables (électricité nette, chaleur et carburants).
La plus grande part d'électricité et de chaleur de cette production est issue de l'exploitation de la biomasse (67% et 69% respectivement).
La principale source d'énergie renouvelable pour le transport correspond aux "bio"carburants.

Contexte

Les énergies renouvelables correspondent à des énergies dont l'exploitation ne puise pas dans des stocks de ressources limités (rayonnement solaire, force du vent, chaleur de la terre, courant des rivières, mouvements marins). Sur un plan environnemental, les avantages du recours à ce type d'énergie sont essentiellement liés à la réduction de l’utilisation de combustibles fossiles et la limitation des émissions liées. Ceci permet donc de contribuer aux initiatives destinées à se conformer au protocole de Kyoto, ainsi qu’aux autres engagements pris au niveau européen et international en vue d’une diminution des émissions des gaz à effet de serre au-delà de 2012.

La production d'énergie à partir de sources renouvelables en Région bruxelloise

La Région de Bruxelles-Capitale est un petit territoire densément peuplé. Le potentiel local de production d'énergie à partir de sources renouvelables est donc extrêmement limité. Toutefois, la Région connaît une évolution encourageante ces dernières années. Ainsi, la production primaire d’énergie à partir de sources renouvelables en Région de Bruxelles-Capitale est évaluée à 372,3 GWh en 2013. En complément, 261,6 GWh d’énergie primaire renouvelable ont été produits à partir de vecteurs importés dans la Région (90 % du bois, ainsi que les biocombustibles et biocarburants).

L'ensemble (soit 633,9 GWh) a été à l'origine de 399,8 GWh de production brute d'énergie (électricité brute, chaleur et carburants ; correspondant à 397,6 GWh effectivement consommables ou de production nette).

Evolution de la production primaire d'énergie à partir de sources renouvelables sur le territoire de la Région bruxelloise

Source : Bilan énergétique régional pour l'année 2013 (soumis en 2015) – rapport intermédiaire relatif à la production primaire

Evolution de la production primaire d'énergie à partir de sources renouvelables sur le territoire de la Région bruxelloise

1. L’électricité renouvelable

La production électrique nette renouvelable en Région de Bruxelles-Capitale est de 106,1 GWh en 2013.

En croissance régulière, la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables est rendue possible par deux filières : la biomasse et le photovoltaïque.

La plus grande partie (67% en 2013) de l'électricité produite en RBC à partir de sources renouvelables est issue de l'exploitation de la biomasse, qui se présente sous les formes suivantes :

  • Solide : déchets et plus particulièrement de la fraction organique des sacs blancs, traités par l'incinérateur de déchets de Neder-Over-Heembeek (associé à une turbine de puissance de 45 MW). En 2013, près de 440 000  tonnes de déchets ménagers ont ainsi été traités, dont le contenu est à 56% organique (selon une analyse du contenu des poubelles).  Près de 63 GWh d’électricité renouvelable nette ont ainsi été produits.
  • Liquide : huile de colza, valorisée dans des unités de cogénération. Ce biocombustible est importé, mais est valorisé sur le territoire de la Région et donc considéré comme une production locale. 1,8 GWh d’électricité renouvelable nette ont ainsi été produits.
  • Gazeuse : biogaz issu de la digestion des boues d’épuration (récupérés sur le site de la station d’épuration Bruxelles-nord, exploitée par Aquiris, qui traite une partie des eaux usées de la Région), et valorisés dans des unités de cogénération. 6,3 GWh d’électricité renouvelable nette ont ainsi été produits.

La production d'électricité à partir des panneaux solaires photovoltaïques est en croissance régulière depuis 2007. 35,1 GWh auraient ainsi été produits en 2013, ce qui représente 33% de l'électricité nette produite en RBC à partir de sources renouvelables. La croissance observée en 2013 s’explique essentiellement par de nouvelles grandes installations mise en place au sein ou par des entreprises privées.

Evolution de la puissance cumulée et de la production totale nette des installations solaires photovoltaïques en Région bruxelloise

Source : Bilan énergétique régional pour l'année 2013 (soumis en 2015) – rapport intermédiaire relatif à la production primaire

Evolution de la puissance cumulée et de la production totale nette des installations solaires photovoltaïques en Région bruxelloise

2. La chaleur renouvelable

Les filières renouvelables pour la production de chaleur en Région de Bruxelles-Capitale correspondent à l'énergie solaire (solaire thermique), la biomasse (liquide, solide et gazeuse) et les pompes à chaleur. La quantité d'énergie produite pour le chauffage dépend logiquement notamment des conditions météorologiques.

La production de chaleur renouvelable s’élève à 93,4 GWh en 2013. La biomasse solide constitue la source principale (69% en 2013).

Evolution des filières de production brute de chaleur en Région bruxelloise à partir d'énergie d'origine renouvelable en Région bruxelloise (2005-2013)

Source : Bilan énergétique régional pour l'année 2013 (soumis en 2015) – rapport intermédiaire relatif à la production primaire

Pour rappel, plus les degrés-jour (DJ 15-15) sont élevés, plus l'année a été froide

Evolution des filières de production brute de chaleur en Région bruxelloise

3. Le renouvelable dans les transports

La principale source d'énergie renouvelable à l'usage des transports correspond aux "bio"carburants (biodiesel et bioéthanol importés en RBC) intégrés dans les carburants routiers vendus à la pompe (importés en Région bruxelloise, selon une quantité estimée à partir des ventes belges à 198,1 GWh en 2013).

Les énergies renouvelables et la consommation intérieure brute d’énergie

La directive européenne 2009/28/CE relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables se fixe pour objectif de couvrir par les énergies renouvelables, d’ici 2020, 20% de la consommation finale brute d’énergie. Les efforts ayant été répartis en fonction des caractéristiques des différents états membres, la Belgique a pour objectif d’atteindre 13% d’énergies renouvelables dans sa consommation brute d’énergie totale et 10% dans le secteur du transport. La part de la Région bruxelloise a été déterminée dans le cadre du Burden sharing et représente une consommation à partir d’énergie d’origine renouvelable de  0,073 Mtep en 2020.

Pour réaliser ce calcul, la Directive introduit la notion de consommation intérieure brute qui reprend la consommation finale totale augmentée de l’autoconsommation d’électricité et de chaleur dans les centrales ainsi que des pertes sur le réseau. Les données concernant le refroidissement en Région n’étant pas disponibles, elles ne sont pas reprises dans ce calcul.

Selon la méthodologie de la directive 2009/28/CE, la production brute d’énergie renouvelable envisagée correspond à l'énergie primaire d'origine renouvelable produite (détaillée ci-dessus, soit 399,8 GWh en 2013), à laquelle s'ajoute une estimation de la consommation d'électricité d'origine renouvelable utilisée par le transport ferroviaire (estimée à 65,9 GWh), soit un total de 466 GWh (ou 0,04 Mtep).   

Ainsi, en 2013, la part d’énergie renouvelable dans la consommation intérieure brute de la Région, au sens de la Directive 2009/28/CE (production brute d’énergie renouvelable/consommation intérieure brute soit 466 GWh/22584 GWh) est de 2,06%. Cette part est en progression depuis 2006. Il faut cependant préciser que le saut observé entre 2008 et 2009 pour les transports est expliqué par une modification de la méthode d'estimation de la consommation d'électricité d'origine renouvelable par le transport ferroviaire.

Evolution de la part des énergies renouvelables dans la consommation intérieure brute de la Région bruxelloise, selon la directive 2009/28/CE

Source : Bilan énergétique régional pour l'année 2013 (soumis en 2015) – rapport intermédiaire relatif à la production primaire

Evolution de la part des énergies renouvelables dans la consommation intérieure brute

 

Date de mise à jour: 13/11/2018